Les collections de cyanobactéries et de microalgues eucaryotes comptent plus de 1 500 souches et constituent la plus grande collection française de phytoplancton dulçaquicole.


Présentation
Les collections vivantes de microalgues eucaryotes d’eau douce du Muséum et de cyanobactéries comprennent respectivement 833 et 747 souches pérennisées essentiellement sous forme liquide, par transferts successifs (repiquages). Ces collections s’enrichissent régulièrement, notamment dans le cadre d’échantillonnage de terrain en France et à l’étranger. Elles sont hébergées au sein du laboratoire "Molécules et communication et adaptation des Micro-organismes" (UMR 7245 MNHN/CNRS) (équipe de recherche "Cyanobactéries, cyanotoxines et environnement").

Histoire
La collection vivante de microalgues d’eau douce du Muséum a été créée à la fin des années 20 par l’action du Professeur P. Allorge et de M. Lefèvre. A partir de 1997, sous l’impulsion du Professeur C. Bernard, s’y est adjoint la collection de cyanobactéries. Elles constituent actuellement deux collections distinctes, l’une contenant exclusivement les microalgues eucaryotes et l’autre les cyanobactéries, procaryotes.

Activités
Les collections de microalgues eucaryotes et de cyanobactéries ont été constituées principalement dans le cadre de programmes de recherches. Elles sont utilisées afin de répondre à des questionnements scientifiques relatifs à la phylogénie, la production de métabolites toxiques, la physiologie, etc. Elles constituent également un support précieux pour des enseignements par la fourniture de souches à plusieurs universités françaises, mais aussi comme objets biologiques autour desquels sont montés des projets scientifiques pédagogiques.

Ces collections sont également ouvertes vers l’extérieur : environ 200 souches sont vendues, données ou échangées chaque année. Ainsi, ces collections constituent également :

  • une banque de souches de références utilisées dans le cadre d’essais écotoxicologiques normalisés (NF EN ISO 8692, 2012).
  • un réservoir de molécules actives (un screening partiel de la collection a été réalisé en 1997 et 2009 par les sociétés Thallia Pharmaceuticals et Phycosource),
  • une ressource précieuse pour divers projets (industries agroalimentaires, abilité à coloniser des substrats divers, capacités épuratrices, etc.).

Contact
Une base de données informatisée de ces collections est actuellement en cours de construction. À l’heure actuelle, une liste des souches de la collection des microalgues eucaryotes est disponible sur demande auprès de Claude Yéprémian (yep@mnhn.fr). Le contenu de la collection des cyanobactéries est consultable sur le site du laboratoire : mcam.mnhn.fr/Collections/Cyanobacteries.htm. Toute demande relative à ces collections doit être adressée à Claude Yéprémian.