La chimiothèque du Muséum national d’Histoire naturelle compte plus de 1 500 molécules ou extraits naturels. Les produits, en poudre ou en solution sont à disposition des scientifiques. Puissant outil de découverte et de valorisation, elle participe à divers programmes de criblage.


Présentation
La chimiothèque est composée de 1 300 molécules, essentiellement des produits naturels historiques qui lui confèrent une grande diversité et une réelle originalité. Ces produits sont issus des collections du Muséum et des travaux de recherche en cours. Chaque molécule est conservée sous forme de poudre amorphe à température ambiante et en solution dans le DMSO à -20°C.
L’extractothèque se compose de 240 extraits issus de champignons supérieurs et de spécimens d’invertébrés marins de la zoothèque du Muséum. Ces extraits sont conservés en solution dans l’éthanol et dans le DMSO à -20°C.
Les produits et extraits naturels en solution dans le DMSO sont conditionnés sous forme de plaque 96 puits facilement accessibles pour les criblages à haut débit. Ces collections sont gérées par l’unité mixte de recherche MCAM (UMR 7245 CNRS/MNHN).

Chimiothèque © MNHN - S. Amand / C. Maulay-Bailly
Chimiothèque © MNHN - S. Amand / C. Maulay-Bailly, par S. Amand / C. Maulay-Bailly

Histoire
L’idée de répertorier les molécules des laboratoires publics français est née en 1997 avec le décryptage du génome humain. Des milliers de nouvelles  protéines  ont alors été mises au jour mais encore fallait-il leur attribuer une fonction biologique. Les chimistes ont alors eu l’idée de collecter les molécules "oubliées", produits chimiques, substances naturelles dormant dans leur placard. Ce fut le cas des chimistes du Muséum qui s’associèrent à ce mouvement national en 2006, en collectant les molécules historiques conservées notamment dans la salle des collections du laboratoire de chimie.

Extractothèque © MNHN - S. Amand / C. Maulay-Bailly
Extractothèque © MNHN - S. Amand / C. Maulay-Bailly, par S. Amand / C. Maulay-Bailly

Activités
L’objectif de cette collection est de promouvoir la valorisation scientifique et industrielle des composés et extraits naturels issus des laboratoires de recherche du Muséum. La principale tâche est de répondre aux demandes de composés ou d’extraits naturels réalisés par des équipes de recherche dans le cadre d’un programme de criblage. Ces collaborations sont encadrées par des accords de confidentialité (MTA, Materiel Transfert Agreement) rédigés en lien avec la cellule juridique et la cellule de valorisation du Muséum. La chimiothèque est régulièrement enrichie de nouveaux produits fongiques naturels ou issus de synthèses provenant des travaux de recherche en cours.

Consulter la chimiothèque

Consulter l'extractothèque