La collection de poissons fossiles du Muséum permet de recomposer une histoire qui s’échelonne sur une durée d'environ 500 millions d’années, des plus anciens vertébrés jusqu’aux formes contemporaines.


Présentation
La collection du Muséum regroupe un vaste ensemble de fossiles de poissons osseux, de raies et de requins, ainsi que de nombreux groupes sans représentants actuels (tel l’étrange Doryaspis daté de 400 millions d’années, illustré dans le diaporama ci-dessous). Organisée et accessible grâce à un rangement par ordre chronologique, géographique et systématique, cette collection est riche de plus de 50 000 spécimens.

Historique
Le Muséum national d’Histoire naturelle verra sa collection de poissons fossiles enrichie dès les premières années de son histoire par la magnifique collection de poissons de l'Eocène (environ - 50 millions d'années) de Monte-Bolca, un site près de Vérone en Italie. Au XIXe siècle, un regain d’intérêt scientifique valorise l’ensemble de la collection grâce aux études réalisées par Georges Cuvier (1769-1832) et Louis Agassiz (1807-1873). Toutefois, la majeure partie de la collection est regroupée au XXe siècle. Un enrichissement essentiel que l’on doit en particulier à deux titulaires de la chaire de paléontologie : Camille Arambourg (1885-1969) et son successeur Jean-Pierre Lehman (1914-1981).

Aujourd'hui, la collection est constituée de spécimens datés de l'Ordovicien (- 490 millions d'années) à l'Holocène (- 10.000 ans) et provenant de toutes les régions du Monde (Dévonien du Spitzberg et du Maroc, Trias de Madagascar, Crétacé du Liban, Eocène d'Italie, etc.), mais également de nombreuses régions de France (Carbonifère du Massif Central, Jurassique de Cerin et Canjuers, Miocène d'Anjou-Touraine, Oligocène de Provence, etc.).

Activité
Cette collection est internationalement connue pour sa grande diversité spécifique, la qualité de conservation de ses spécimens et sa richesse en spécimens types et figurés qui en constituent sa valeur scientifique. Les domaines de valorisation scientifique de la collection de poissons fossiles sont principalement la connaissance de l’anatomie et la taphonomie et de leurs conséquences sur la systématique et la phylogénie, l’analyse morphofonctionnelle, la paléoécologie, la paléobiogéographie, les inventaires de la paléobiodiversité et les analyses de paléoenvironnements et de paléoclimatologie. Chaque année, elle est l’objet de nombreuses visites de chercheurs tant étrangers que nationaux. Cette collection, en raison de la qualité esthétique et scientifique de ses spécimens, est fréquemment sollicitée pour des demandes de prêts destinés à des expositions muséales. Une base de données destinée aux chercheurs et au grand public est en cours de constitution pour une consultation à distance (comprenant un accès à la systématique, l’âge, la localité, la bibliographie et la photo des spécimens).

Contacts
Les prêts et les visites sont gérés par les responsables de collection : http://colhelper.mnhn.fr

Illustrations

1. Doryaspis nathorsti, Ptéraspidiformes, Hétérostracés, Dévonien inférieur (environ -410 millions d’années) du Spitzberg (Norvège). Cet animal cuirassé et sans mâchoire présente des sortes d’ailettes latérales osseuses. La tête est à droite, munie d’un long rostre. © Christian Lemzaouda

2. Esox primaevus, Esociformes, Téléostéens, Actinoptérygiens, Stampien (environ -30 millions d’années), Oligocène de Glorivette-Boisset, Vaucluse, France. Cette espèce est apparentée aux brochets actuels. © MNHN - Philippe Loubry et Lilian Cazes

3. Exellia velifer, Ephippidae, Perciformes, Téléostéens, Actinoptérygiens. Eocène (environ -50 millions d’années) de Monte Bolca, Vénétie, Italie. Cet animal présente une nageoire dorsale fortement développée en voile. © MNHN - Christian Lemzaouda

4. Helicoprion sp., Eugeneodontida, Chondrichthyens. Permien (environ -270 millions d’années) de l’Oural, Russie. Moulage de la spirale dentaire de la mâchoire inférieure de ce grand animal du groupe des requins, raies et chimères. © MNHN - Christian Lemzaouda