Cette première section d’une carotte de sédiments de la mer Rouge a été prélevée en 1992 par un carottier à piston à 572 mètres de profondeur à bord du navire français le Marion Dufresne. Elle mesure plus de 15 mètres de longueur. Sur la photo, sont représentées les intervalles entre 35 et 90 cm, datées entre 10 000 et 25 000 ans avant aujourd’hui.


Taxonomie

Nom vernaculaire Carotte de sédiments marins MD92-1017
Règne Minéral
Région Mer Rouge
Taille 1,5 m x11 cm
Poids 15 kg

Les carottes de sédiments permettent de remonter aux conditions climatiques du passé. La carotte MD92-1017 de la collection représente les derniers 400 000 ans de l’histoire climatique de la mer Rouge sur 15 mètres de sédiments. Sur cette photo, sont représentées des couches de sédiments datées entre 25 000 ans et 10 000 ans, ce qui correspond à la dernière déglaciation qui s’est soldée par une hausse des températures d’environ 4°C et une élévation du niveau marin d’environ 130 mètres.

Bien que cela puisse paraitre beaucoup, cela reste très peu par rapport à l’Histoire de la Terre, 4,54 milliards d’années, soit 4,54 × 109 ans.

De gauche à droite de la photo, l’analyse minéralogique et géochimique de la carotte et les changements des facies ont permis de différencier trois périodes climatiques :

  • On peut observer un intervalle de sédiments clairs constitués de croûtes et de gravillons calcaires caractéristiques d’un changement climatique important. Elle débute il y a 25 000 ans, au plus fort refroidissement du dernier cycle climatique (Dernier Maximum Glaciaire). À cette époque, le niveau de la mer est au plus bas à cause de la forte accumulation de glace aux pôles. La mer Rouge se trouve alors partiellement isolée de l’océan Indien et est soumise à un climat très sec. Son eau devient peu profonde et très salée. Beaucoup d’organismes planctoniques calcaires, comme par exemple les foraminifères, n’arrivent pas à survivre. Ces nouvelles conditions chimiques permettent la précipitation de carbonates, comme l’aragonite que l’on peut observer à 50 centimètres sous forme d’un niveau blanc daté d’environ 12 000 ans.
  • On observe ensuite un niveau sombre appelé sapropel, riche en matière organique d’origine animale et végétale en provenance des continents voisins. Ce niveau correspond à la déglaciation et à la fin de l’ère glaciaire. Les conditions climatiques s’améliorent. Aux pôles, les calottes de glace fondent partiellement et le niveau de la mer commence à remonter. La mer Rouge, isolée pendant la période glaciaire précédente, voit ses échanges avec l’océan Indien augmenter. Le climat est un peu plus humide que le climat actuel.
  • Le dernier intervalle représente l’Holocène (période actuelle). Avec la poursuite du réchauffement climatique, la mer Rouge est totalement connectée à l’océan, nous observons une vie planctonique qui prolifère : coccolithes, dinoflagellés, foraminifères, ptéropodes… sont nombreux.

Autres spécimens de la collection