Ce spécimen est un gneiss à cordiérite et grenat faisant partie des roches métamorphiques. Il est remarquable par son état de fraicheur et la présence de grands cristaux gemmes de grenat almandin (rouge) et de cordiérite (bleue).


Taxonomie

Nom scientifique Gneiss à cordiérite et grenat (lamboanite des auteurs anciens)
Règne Minéral
Poids de l'échantillon > 1,1 kg
Taille (H x L x l) 25 x 24 x 10 cm
Pays Madagascar
Région Ankaditany

Les roches lorsqu’elles sont enfouies à l’intérieur de la terre (par exemple dans une zone de subduction, où des sédiments et des roches volcaniques basaltiques s’enfoncent sous les continents), rencontrent des températures et des pressions de plus en plus élevées. De nouveaux minéraux vont se former en équilibre avec ces nouvelles conditions physiques, conduisant à la formation de nouvelles roches, les roches métamorphiques.

Ce spécimen décimétrique est constitué d’un gneiss (roche essentiellement composé de quartz, feldspath et mica) remarquable par son état de fraicheur et la présence de grands cristaux gemmes de grenat almandin (rouge) et de cordiérite (bleue), disséminés dans une matrice riche en feldspaths et biotite (mica noir).

Ce spécimen dérive probablement d’un ancien sédiment argileux transformé sous l’effet de températures dépassant 600°C et des pressions de l’ordre de 5 000 fois supérieure à la pression atmosphériques (conditions régnant au-delà de 15 km de profondeur). Collecté dans la région d’Ankaditany, Madagascar, il provient des collections réunies par Alfred Lacroix pour la publication de son imposante "Minéralogie de Madagascar", soit 3 tomes édités entre 1922 et 1923.

Il illustre parfaitement le phénomène métamorphique terrestre.


Autres spécimens de la collection