Le wallaby de Bennett appartient à la famille des macropodidés dont le nom d’origine grec signifie « grand pied  ».


Fiche d'identité

Nom vernaculaire Wallaby du Bennett

Taxonomie

Classe Mammifères
Ordre Marsupiaux
Famille Macropodidés
Genre Macropus
Espèce rufogriseus

Informations détaillées

Durée de vie 10 ans
Taille et Poids 0,90 m de long ; 22 kg maximum
Gestation 29 jours environ, 1 petit
Habitat naturel forêts d’eucalyptus et prairies à proximité
Régime alimentaire herbes, feuilles, branchages
Aire de répartition sud-est de l’Australie, Tasmanie

MODE DE VIE

Le wallaby du Bennett est polygame et territorial. Le mâle s’accouple avec les femelles situées sur son territoire.

Le territoire des femelles peut se chevaucher mais jamais celui des mâles. Ces derniers le gagnent à la suite d’affrontements au cours desquels ils se dressent sur leurs pattes postérieures en hochant la tête.

SIGNES DISTINCTIFS

Après une courte gestation, le fœtus, sans poil, pas plus gros qu’une fève, sort de l’utérus puis rampe sur la fourrure de sa mère jusqu’à la poche marsupiale dans laquelle il s’accroche à la tétine. Il y reste plusieurs mois pour achever son développement.

ANECDOTE

Le wallaby de Bennett est une espèce commune et la chasse en est autorisée sur la plupart de son aire de répartition.

Autres spécimens de la collection

  • Jeune vigogne © MNHN - E. Baril

    Vigogne

    Longtemps chassée pour sa laine particulièrement fine, la vigogne est aujourd’hui protégée.

  • Kangourou géant © MNHN

    Kangourou géant

    Contrairement à d’autres espèces, le kangourou géant n’est pas en danger : sa population est stable en raison de la diminution de ses prédateurs, les dingos.

  • Phasme (Heteropteryx dilatata) © MNHN – FG Grandin

    Phasme

    Chez le phasme géant, Heteropteryx dilatata, le mâle ressemble à une brindille tandis que la femelle, plus grande et de couleur verte, se confond av