Le harfang des neiges vit au nord du cercle polaire où la température peut descendre à - 50° ! Il se nourrit essentiellement de lemmings.


Fiche d'identité

Nom vernaculaire Harfang des neiges
Nom scientifique Bubo scandiacus

Taxonomie

Classe Sauropsides - oiseaux
Ordre Strigiformes
Famille Strigidés
Genre Bubo
Espèce scandiacus

Informations détaillées

Durée de vie 28 ans
Taille et Poids 70 cm de long ; 1,70 m d’envergure ; 3 kg maximum
Incubation 33 à 37 jours, 3 à 9 œufs
Habitat naturel toundra arctique
Régime alimentaire lemmings, campagnols, parfois oiseaux
Région d'origine répartition circumpolaire

MODE DE VIE

A l'inverse des autres chouettes et hiboux, le harfang peut aussi bien chasser de jour comme de nuit… ce qui est utile au-dessus du cercle polaire quand le soleil ne se couche pas !
Bien qu'il puisse chasser des oiseaux ou des lièvres, son mets favori reste le lemming dont il suit les migrations. Les populations de ce rongeur connaissent une explosion démographique tous les 3-4 ans puis diminuent considérablement après épuisement des sources de nourriture. La reproduction du harfang s'en ressent et les couvées se font plus rares à ce moment-là. Comme tous les oiseaux de proie, le harfang avale la proie en entier puis, 18 à 24 heures plus tard, régurgite ce qui n’a pas été digéré (os, dents, poils) sous forme de boulettes, les pelotes de réjection.
Plusieurs couples nichent à proximité les uns des autres. La femelle est seule à couver puis à protéger les oisillons du froid, nourrie par son compagnon qui lui apporte des lemmings et surveille les alentours.

SIGNES DISTINCTIFS

Le harfang peut supporter - 50°C grâce à un épais duvet, des plumes sur toute la face et sur les pattes et une température corporelle toujours entre 38° et 40°C !
Si le mâle adulte est presque blanc, la femelle a un plumage strié de brun. Comme elle niche au sol ou perchée sur un monticule afin d'avoir une vue dégagée, ces taches lui assurent un camouflage efficace. Les jeunes sont également tachetés mais leur plumage va s’éclaircir avec l’âge.
Ses pattes sont puissantes et les longues serres recourbées sont des armes redoutables.

ANECDOTE

Le harfang est l’oiseau emblème du Québec. Dans certaines tribus amérindiennes, il était respecté et les coiffes des guerriers les plus valeureux arboraient ses plumes.
Les harfangs vivaient en France il y environ 14 000-15 000 ans, à la fin de la dernière ère glaciaire, comme le témoignent des ossement découverts dans le sud-ouest.

Autres spécimens de la collection

  • Jeune vigogne © MNHN - E. Baril

    Vigogne

    Longtemps chassée pour sa laine particulièrement fine, la vigogne est aujourd’hui protégée.

  • Kangourou géant © MNHN

    Kangourou géant

    Contrairement à d’autres espèces, le kangourou géant n’est pas en danger : sa population est stable en raison de la diminution de ses prédateurs, les dingos.