La lavande vraie Lavandula angustifolia est un arbrisseau buissonnant vivace au feuillage persistant et aux fleurs très parfumées. Du latin ‘lavare’ : laver (plante utilisée dès l'époque romaine pour parfumer les lessives et les bains), et ‘angustifolius’ : à feuilles étroites.


Fiche d'identité

Nom vernaculaire Lavande vraie
Nom scientifique Lavandula angustifolia
Autres noms vernaculaires lavande fine, lavande officinale

Taxonomie

Règne Plantes - Clade des Plantes Vasculaires
Classe Dicotylédones (Angiospermes) - Clade des Dicotylédones vraies, Clade des Astéridées, Clade des Lamiidées
Ordre Lamiales
Famille Lamiacées
Genre Lavandula
Espèce Lavandula angustifolia Auteur : Mill

Informations détaillées

Taille la lavande est un arbrisseau mesurant généralement entre 20 à 60 cm de haut mais pouvant atteindre 1 m.
Feuilles feuilles très étroites, de 3 à 5 cm de long, d'une belle couleur gris vert.
Tronc tronc tortueux rampant à écorce grisâtre fissurée d'où partent les longues tiges.
Fleurs les inflorescences sommitales forment des épis cylindriques mauves (« couleur lavande ») à l'extrémité des hampes.
Fruits petits akènes allongés marron foncé.
Répartition géographique Europe : de l'Espagne à la Grèce.
Période de floraison d'avril à juillet.

USAGES ET TRADITIONS

Dès le XVIIIe siècle, on utilisait l’eau de lavande dans les bains pour calmer et détendre. Mise sous l’oreiller, elle procure un sommeil réparateur. Frotter ses feuilles sur la peau passe pour être efficace contre les piqûres d’insecte.

Au Moyen Âge, on ne distingue pas la lavande officinale (appelée aussi lavande vraie = Lavandula angustifolia Mill.) de la lavande aspic (Lavandula latifolia Medic.). Avec le lavandin, ces trois espèces, qui possèdent chacune plusieurs noms scientifiques et de nombreuses appellations vernaculaires, sont trop souvent confondues.

Propriétés
Lavandula angustifolia Mill. produit une huile essentielle de qualité très utilisée en parfumerie, obtenue par hydrodistillation de la partie aérienne et possède des propriétés astringentes, antiseptiques et relaxantes.
Elle est utilisée en cosmétologie pour purifier la peau, favoriser la régulation de la production de sébum et permettre d’obtenir un teint plus uniforme, plus net.
Elle est utilisée pour l'asthme, en parfum pour le corps et les mains, les bains et douches, les soins du visage et des cheveux.

DANS LE JARDIN

Dans le Jardin des Plantes
Floraison : d’avril à juillet

Localisation dans le Jardin des Plantes
École de botanique Jardin des papillons Jardin des plantes ressources

Conseils de jardinier
Arbuste nain, rustique s’il est planté dans un terrain très drainant. Il ne faut pas hésiter à ajouter des cailloux et gravillons lors de la plantation ou le planter sur une butte. Cette plante redoute fortement l’excès d’humidité. La plantation se fait de préférence en octobre-novembre ou au printemps, en exposition plein soleil. Elle apprécie un sol calcaire.

Multiplication par boutures au printemps sous abri ou en août-septembre.

En fin d’hiver vous pouvez tailler le feuillage dans la limite du bois mais en conservant quelques feuilles, c’est-à-dire que vous supprimez les pousses de l’année précédente, ceci afin d’éviter l’éclatement de la touffe et donc de conserver un port plus compact.

En dehors de la plantation, il n’est pas utile de faire des apports de matière organique.

Autres spécimens de la collection

  • Viorne odorante © MNHN – Patrick Lafaite

    Viorne odorante

    Si environ 200 espèces de viornes (Viburnum) sont répertoriées, seule une vingtaine présente un intérêt horticole, comme le Viburnum farreri

  • Thym commun © MNHN – Olivier Borderie

    Thym commun

    Le thym commun Thymus vulgaris est un sous-arbrisseau vivace et dense, typiquement méditerranéen, très aromatique, appréciant les terrains secs et e