Le dahlia arborescent Dahlia imperialis est une herbacée vivace originaire d'Amérique du Sud, ce dahlia impressionne par sa taille et sa floraison tardive. La partie aérienne disparaît dès les premiers gels. Le nom de Dahlia a été donné en l'honneur d'un botaniste suédois élève de Linné, Andreas Dahl (1751-1789).


Fiche d'identité

Nom vernaculaire Dahlia arborescent
Nom scientifique Dahlia imperialis

Taxonomie

Règne Plantes - Clade des Plantes Vasculaires
Classe Dicotylédones (Angiospermes) - Clade des Dicotylédones vraies, Clade des Astéridées, Clade des Campanulidées
Ordre Asterales
Famille Asteraceae
Genre Dahlia
Espèce Dahlia imperialis Auteur : Roezl ex Ortgies

Informations détaillées

Taille jusqu'à 6 mètres dans son aire d'origine. En France, jusqu'à 4 m.
Feuilles les feuilles bipennées peuvent mesurer jusqu'à 80 cm de long
Tronc Les tiges peuvent atteindre un diamètre de 10 cm, elles sont ligneuses et non ramifiées. Elles disparaissent en hiver et repartent de la souche dès le mois d'avril.
Fleurs les fleurs simples, roses ou blanches, d'une douzaine de centimètres de diamètres sont semblables à celles du dahlia horticole.
Répartition géographique Amérique du Sud : du Guatemala à la Colombie
Période de floraison de novembre à janvier

DANS LE JARDIN

Dans le Jardin des Plantes

  • Floraison : novembre-décembre
  • Intérêt ornemental : une hauteur impressionnante et une floraison tardive.

Conseils de jardinier
Comme tous les dahlias, c’est un gros consommateur de nourriture, mais rien d’étonnant si l’on en juge par sa croissance exceptionnelle dans un temps record (3,50 mètres à 4 mètres en 6 mois !). Il faut donc enrichir copieusement le terrain avant la plantation de la souche vers la mi-avril, en incorporant un bon terreau enrichi de fumier décomposé.
Avant d’enterrer les tubercules, planter un bon tuteur, long de 2 m hors-sol. Il sera nécessaire de l’attacher avec de la ficelle car c’est en fin de saison, en période de vent et de pluies, qu’il va fleurir (novembre). Il a besoin d’être arrosé au moins copieusement une fois par semaine en période sèche. Pour l’hivernage, vous coupez les tiges à 10 cm du sol, il est conseillé d’arracher la souche à l’aide d’une fourche-bêche pour abîmer le moins possible les tubercules et de rentrer ces derniers dans une pièce hors gel et à l’abri de la lumière.
Vous pouvez également tenter de laisser la souche en terre si celle-ci est relativement bien drainée et couvrir le pied avec des feuilles de fougères. À placer en exposition ensoleillée ou mi-ombre. La multiplication se réalise par division de la souche.

Autres spécimens de la collection

  • Viorne odorante © MNHN – Patrick Lafaite

    Viorne odorante

    Si environ 200 espèces de viornes (Viburnum) sont répertoriées, seule une vingtaine présente un intérêt horticole, comme le Viburnum farreri

  • Thym commun © MNHN – Olivier Borderie

    Thym commun

    Le thym commun Thymus vulgaris est un sous-arbrisseau vivace et dense, typiquement méditerranéen, très aromatique, appréciant les terrains secs et e

  • Savonnier © MNHN – Bruno Jay

    Savonnier

    Le savonnier Koelreuteria paniculata est un arbre caduc à port étalé et à cime arrondie et dense.