L’arbre à perruque Cotinus coggygria est un arbuste caduc au port buissonnant intéressant par le long développement de ses pédoncules, il est polygamo-dioïque c'est-à-dire qui peut porter aussi bien des fleurs hermaphrodites que des fleurs unisexuées. L’origine du nom vient du grec 'Kotivos' qui désigne l’olivier sauvage. Le nom d’espèce dérive du grec 'coccyg', traduction de rouge écarlate car les romains l'utilisaient comme teinture rouge. Le nom vernaculaire « arbre à perruques » fait allusion à son inflorescence légère et vaporeuse.


Fiche d'identité

Nom vernaculaire Arbre à perruque
Nom scientifique Sumac fustet

Taxonomie

Règne Plantes - Clade des Plantes Vasculaires
Classe Dicotylédones (Angiospermes) - Clade des Dicotylédones vraies, Clade des Rosidées, Clade des Malvidées
Ordre Sapindales
Famille Anacardiacées
Genre Cotinus
Espèce Cotinus coggygria Auteur : Scop.

Informations détaillées

Taille De 2 à 5 mètres de haut comme de large
Feuilles alternes et longuement pétiolées, elles sont de forme ovale mais arrondies au sommet. De couleur verte plus ou moins bleutée ou jaunâtre sur le dessus, elles sont plus glauques sur la face inférieure. Elles prennent une belle couleur rouge en automne.
Tronc le tronc gris brun se fissure chez les arbres plus âgés. Les rameaux sont lisses et rougeâtres.
Fleurs petites et jaunâtres, les fleurs sont regroupées en large panicules dressées. Les longs pédicelles des fleurs stériles vont former un panache plumeux et soyeux rouge rosé caractéristique.
Fruits seules quelques fleurs produisent des petites baies aplaties de 3 à 5 mm
Répartition géographique Sud de l'Europe ; Asie tempérée : Turquie à Palestine, Caucase, Chine, Népal, Inde, Pakistan.
Période de floraison de mai à juillet

USAGES ET TRADITIONS

Le feuillage se colorant en rouge à l'automne fournit des matières colorantes jaune orangé, brun. Le bois de cet arbuste renferme un colorant : la fustine. À cause de sa couleur jaune on utilise en Chine son bois comme cholagogue, contre la fièvre et pour les maladies des yeux. Autrefois on employait l’écorce et les racines pour soigner les fièvres intermittentes en Europe centrale.

DANS LE JARDIN

Dans le Jardin des Plantes

  • Floraison : mai à juillet
  • Intérêt ornemental : Il est décoratif par ses panicules vert-brun aux reflets rosés.

Conseils de jardinier
Il trouve sa place dans les massifs d’arbustes ou à l’arrière d’un massif de plantes vivaces. Il préfère les sols frais et est très rustique (- 20°C). En fin d'hiver il faut effectuer une taille sévère afin de conserver uniquement les beaux rejets et donner un pied compact. Multiplication par boutures de racines à l’automne, par bouture en juin après avoir laissé sécher le latex qui s’écoule de la tige, par semis en coffre froid, au printemps, après stratification des graines ou marcottage.

LOCALISATION DANS LE JARDIN DES PLANTES : JARDIN DES PLANTES RESSOURCES


Autres spécimens de la collection

  • Viorne odorante © MNHN – Patrick Lafaite

    Viorne odorante

    Si environ 200 espèces de viornes (Viburnum) sont répertoriées, seule une vingtaine présente un intérêt horticole, comme le Viburnum farreri

  • Thym commun © MNHN – Olivier Borderie

    Thym commun

    Le thym commun Thymus vulgaris est un sous-arbrisseau vivace et dense, typiquement méditerranéen, très aromatique, appréciant les terrains secs et e