L’angélique vraie Angelica archangelica est une plante herbacée vivace ou bisannuelle aromatique et médicinale affectionnant les terrains humides. Angelica vient du latin « angelus » (= ange) et archangelica fait référence à l'archange Gabriel qui dévoila les propriétés bénéfiques de la plante.


Fiche d'identité

Nom vernaculaire Angélique vraie
Nom scientifique Angelica archangelica
Autres noms vernaculaires angélique officinale, herbe aux anges, herbe du Saint-Esprit

Taxonomie

Règne Plantes - Clade des Plantes Vasculaires
Classe Dicotylédones (Angiospermes) - Clade des Dicotylédones vraies, Clade des Astéridées
Ordre Apiales
Famille Apiacées
Genre Angelica
Espèce Angelica archangelica Auteur : L.

Informations détaillées

Taille jusqu'à 2 mètres de haut !
Feuilles grandes feuilles divisées, alternes et pétiolées, poilues sur le revers. Les folioles sont ovales et dentées.
Tronc longues tiges creuses et striées.
Fleurs inflorescences formant des larges ombelles de fleurs vert clair à l'extrémité de la tige.
Fruits petites graines très parfumées, brun clair ou jaunes, ovales, aplaties et côtelées.
Répartition géographique Europe du Nord ; Asie : Caucase, Ouest Sibérie.
Période de floraison de juillet à août

CONSERVATION & USAGES

Statut de conservation en France
Ce taxon est protégé en région Nord-Pas-de-Calais et en région Haute-Normandie

Usages et traditions
Cette opiacée est originaire des pays scandinaves où elle est cultivée en grand au XIIe siècle. Son utilisation culinaire apparaît au XVIIIe siècle sous forme de confiserie (angélique confite) et de liqueur. On la connaîtra plus tard sur la galette des rois, sous la forme confite. Selon D. Bois, les jeunes pousses d’Archangelica officinalis Hoffm. (= Angelica archangelica L. subsp. archangelica var. archangelica) seraient souvent récoltées et mangées comme légume.
 

DANS LE JARDIN

Dans le Jardin des Plantes
Floraison : juillet, août

Conseils de jardinier
C’est une grande plante bisannuelle, c’est-à-dire que la première année elle développe son feuillage, puis la seconde elle fleurit, libère ses graines puis elle meurt. Les racines sont récoltées la deuxième année.
Elle apprécie les terrains frais à humide et couverts. Multiplication par semis à maturité des graines dans un terreau humide ou par division des racines.

HISTORIQUE

La légende raconte que l’Archange Raphaël apporta la racine d’angélique à Charlemagne, empereur d’Occident, pour sauver son armée malade de la peste. C'est aussi grâce à de la poudre d’angélique que Paracelse, médecin de la Renaissance, réussit à endiguer les grandes épidémies de peste de 1510.

Si la plante est réputée chasser les mauvais esprits au Moyen Âge, c’est la peste à Niort en 1602 qui la place sur le devant de la scène. Pour se prémunir de la contagion, on mâche les feuilles et on s’attache des colliers de graines autour du cou. Bien sûr, on peut douter de l’efficacité de ce procédé. Cela dit, l’angélique est un puissant répulsif pour les puces.

Localisation dans le Jardin des Plantes : Jardin des plantes ressources (École de botanique)


Autres spécimens de la collection

  • Viorne odorante © MNHN – Patrick Lafaite

    Viorne odorante

    Si environ 200 espèces de viornes (Viburnum) sont répertoriées, seule une vingtaine présente un intérêt horticole, comme le Viburnum farreri

  • Thym commun © MNHN – Olivier Borderie

    Thym commun

    Le thym commun Thymus vulgaris est un sous-arbrisseau vivace et dense, typiquement méditerranéen, très aromatique, appréciant les terrains secs et e