L’amandier doux Prunus dulcis est un arbre typique des climats méditerranéens, il est le premier à fleurir dès la fin de l'hiver. ‘Prunus’ est le nom latin de l'arbre désignant le prunier. ‘Dulcis’ veut dire doux, et fait référence à l'amande douce produite par cet arbre.


Fiche d'identité

Nom vernaculaire Amandier doux
Nom scientifique Prunus dulcis

Taxonomie

Règne Plantes - Clade des Plantes Vasculaires
Classe Dicotylédones (Angiospermes) - Clade des Dicotylédones vraies, Clade des Rosidées, Clade des Fabidées
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Prunus
Espèce Prunus dulcis
Auteur D. A. Webb.

Informations détaillées

Taille 12 m. maximum
Feuilles Longues, étroites et pointues, elles sont finement dentelées. Elles apparaissent après la floraison, d'un vert intense sur la face supérieure, elles sont grisâtres sur le revers.
Tronc Le tronc marron-gris est souvent tordu, l'écorce est fissurée et écailleuse.
Fleurs De couleur blanc rosé, elles apparaissent très tôt, souvent groupées par deux, et recouvrent abondamment les branches.
Fruits Les fruits sont verts et veloutés, ce sont des drupes ovales et aplaties qui entourent une coque ligneuse et trouée renfermant une amande comestible.
Répartition géographique Péninsule Arabique: nord-ouest de l'Arabie Saoudite ; Asie occidentale: Israël, ouest de la Jordanie, Liban, ouest de la Syrie, sud de la Turquie. Naturalisé dans la région méditerranéenne et l'Asie tempérée
Période de floraison De février à mars

USAGES ET TRADITIONS

L’huile d’amande extraite par pression est utilisée pour ses propriétés émollientes en limitant la perte en eau de la peau.
Le beurre et le lait d’amande entrent également dans la composition de produits nourrissants. Les coques broyées servent d’exfoliant naturel. Les glycoprotéines d’amande offrent des propriétés raffermissantes et lissantes.

L’amandier est originaire d’Asie centrale. Certains documents témoignent de son existence en Chine plusieurs siècles avant notre ère. Introduit en Perse, il gagne peu à peu l’Asie mineure et la Grèce au VIe siècle avant J.-C. Sa culture progresse sur le pourtour méditerranéen grâce aux Arabes. En revanche, il faut attendre la fin du Moyen Âge pour qu’il soit cultivé en France même s’il figure sur le capitulaire De villis de Charlemagne (vers 800).

Le Moyen Âge employait les amandes amères en médecine pour leurs actions sédative et antispasmodique.

L’amande sert à de nombreuses préparations culinaires dont les fameux calissons de Provence.

 

DANS LE JARDIN

Dans le Jardin des Plantes

  • Floraison : février-mars
  • Intérêt ornemental : C’est un petit arbre qui possède une très belle floraison.

Localisation dans le Jardin des Plantes

Jardin des plantes ressources

Conseils de jardinier

Il apprécie les terrains pauvres, drainants et calcaires en exposition plein soleil.

Au nord de la France, pour obtenir l’assurance d’une fructification, il est nécessaire de protéger la floraison des gelées en jouant avec les micro-climats générés par des murs. La multiplication se fait par semis après avoir stratifié les graines ou par greffe en écusson en septembre sur amandier, pêcher ou prunier de semis.

 

AUTRES

Symbolique
L’amandier est un des symboles de la virginité car ses fleurs apparaissent bien avant ses feuilles.

L'amandier et l'Occitane
Dès les années 1930, l’agriculture s’est mécanisée et de nouveaux pays producteurs d’amandes plus compétitifs sont apparus sur le marché. Les plantations d’amandiers en Provence ont ainsi commencé à disparaître. Afin de préserver cette tradition locale, le département des Alpes de Haute Provence, avec la participation active de L’Occitane, a créé un projet de soutien et de remise en place des amandiers en Provence. L’Occitane valorise les amandes d’origine provençale par un approvisionnement auprès de la Coopérative Sud Amande dans le Gard. Une association de protéines d’amandes, de silicium et d’huiles essentielles améliorant la lipolyse a été brevetée.

Autres spécimens de la collection

  • Viorne odorante © MNHN – Patrick Lafaite

    Viorne odorante

    Si environ 200 espèces de viornes (Viburnum) sont répertoriées, seule une vingtaine présente un intérêt horticole, comme le Viburnum farreri

  • Thym commun © MNHN – Olivier Borderie

    Thym commun

    Le thym commun Thymus vulgaris est un sous-arbrisseau vivace et dense, typiquement méditerranéen, très aromatique, appréciant les terrains secs et e