La graineterie du Jardin des Plantes a été créée en 1822 à l'initiative d'André Thouin, éminent botaniste et agronome qui dirigea la chaire d'Agriculture et culture des jardins du Muséum national d'Histoire naturelle. En plus d'une collection de graines vivantes (la banque de graines), elle comprend une collection sèche de graines et de fruits, la séminothèque-carpothèque.


La Graineterie [Réal. Sébastien Pagani, © MNHN]

Cette collection de référence comprend des fruits secs ou conservés dans l'alcool, d'intérêt patrimonial et pédagogique, et surtout une très importante collection de graines mortes, conservées en enveloppes papier ensachées et classées. Elle représente un formidable potentiel pour de futurs travaux sur la morphologie des graines.

Cette collection de référence est divisée en deux collections :

  • flore mondiale (25 000 échantillons) : cette collection est essentiellement constituée d'un ensemble de fruits et de graines rapportés par des générations de botanistes naturalistes au cours de différents voyages, sur tous les continents, de 1860 à nos jours.
  • flore française (5 000 échantillons) : les graines sont issues de différentes régions et biotopes en France et ont été collectées des années 1950 à nos jours.

De plus, des vitrines abritent des fruits et graines qui, en raison de leurs formes et de leurs couleurs particulières, parfois spectaculaires, illustrent une formidable diversité et d'étonnantes adaptations à leur milieu naturel. Elles constituent un intéressant support pédagogique.

Pour en savoir plus sur les collections du Jardin des Plantes