Bien que les orchidées soient classées parmi les Monocotylédones, elles sont caractérisées par des graines acotylédones. La spécialisation d’un pétale (le labelle) et l’unification des organes sexuels en une structure particulière, appelée colonne (ou gynostème), confèrent aux fleurs une symétrie bilatérale.


Présentation
Les orchidées ont fait l'objet de nombreuses classifications. Elles constituent un groupe monophylétique selon l'Angiosperm phylogenic group (APG3). Les botanistes reconnaissent aujourd’hui environ 20 000 espèces, ce qui en fait l’une des plus grandes familles de plantes avec les Asteracées. Mais plus de 71 000 noms ont été publiés, certaines espèces ont donc plus de 20 synonymes.

La collection du Muséum regroupe plus de 92 000 spécimens d’Orchidaceae représentant la majorité des espèces décrites. Les herbiers sont des outils essentiels pour l'étude de cette famille, bien qu'il leur soit souvent reproché de déformer les fleurs rendant l'identification parfois difficile, c’est pourquoi la collection est avantageusement complétée par des spécimens conservés dans de l'alcool et par des photographies d’orchidées vivantes.

Historique
Basé sur l'herbier Sébastien Vaillant (1669-1722), l’herbier général du Muséum s'est enrichi au cours du temps notamment grâce à des dons et des dépôts, citons en particulier les collections Drake del Castillo (1855-1904) riches de 500 000 échantillons, et E. Cosson (1819-1889). Au XIXe siècle, l’herbier du Muséum a bénéficié de l’engouement des sociétés d'échanges de plantes qui nous dresse un instantané de la flore française au début de l'industrialisation. En 2003, la collection d'orchidée a été la première à avoir été entièrement informatisée à la suite d'un des premiers projets du GBIF-France. Enfin, la collection d'orchidées s'est enrichie en 2013 d'un important ensemble de photographies de Marcel Lecoufle, producteur d'orchidées et photographe de renom, ainsi que celle de Jean Bosser, disparu en décembre 2013, orchidologue de la flore malgache.

Activités
La collection comprenant des plantes du monde entier, elle est fréquemment consultée par de nombreux spécialistes. Ce secteur d'herbier est particulièrement étudié en raison de l'attraction qu'exercent la biologie et la morphologie des orchidées sur les botanistes... Madagascar, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française sont particulièrement bien représentées. Illustration : Paphiopedilum rotschildianum. Cette espèce est parmi les plus rares représentantes du genre Paphiopedilum, elle est présente uniquement sur le Mont Kinabalu au Nord de Bornéo. De par sa rareté, cette espèce est protégée par les conventions internationales, ce spécimen a été saisi par les douanes qui l’ont déposé au Muséum.

Illustration :
Paphiopedilum rotschildianum.
Cette espèce est parmi les plus rares représentantes du genre Paphiopedilum, elle est présente uniquement sur le Mont Kinabalu au Nord de Bornéo. De par sa rareté, cette espèce est protégée par les conventions internationales, ce spécimen a été saisi par les douanes qui l’ont déposé au Muséum.