Les Odonates sont constitués de deux sous-ordres, les zygoptères - plus couramment appelées demoiselles qui replient leurs ailes au-dessus d’elles quand elles se posent - et les anisoptères (ou libellules) qui, au repos, ont les ailes dépliées sur les côtés.


Présentation
La collection compte aujourd’hui plus de 300 000 spécimens, la plupart des familles y sont représentées. Les images qui correspondent aux individus adultes sont surtout conservées à sec tandis que les larves sont conservées en alcool.

Historique
Les premières études d'ensemble remontent aux recherches de Rambur en 1842, qui décrivit de nombreuses nouvelles espèces. À la fin du XIXe siècle, l'étude de ces collections a surtout été assurée par des chercheurs, amateurs ou professionnels, étrangers au Muséum. R. Martin s'est exclusivement attaché à l'étude des Odonates. Sa collection, riche de nombreux types et couvrant toutes les régions biogéographiques, a intégré celle du Muséum en 1920. Cette dernière constitue par son volume le fonds-même de la collection générale de cet ordre. Depuis la fin du XXe siècle, la collection s'est considérablement enrichie d'espèces afro-tropicales et malgaches, collectées aux cours de missions récentes en Afrique de l'Ouest et à Madagascar.

Activités
Aucune recherche sur cette ordre n’étant en cours au sein du Muséum, la gestion de cette collection est assurée par un bénévole (J. Legrand). L’activité autour de cette collection, consiste surtout à accueillir des scientifiques effectuant des recherches sur la phylogénie, la taxinomie et la biogéographie de ces insectes.