Cette guêpe solitaire d’Amérique du Sud est le plus grand des Hyménoptères connu ; elle peut dépasser 10 cm d’envergure. C’est un prédateur de la plus grosse mygale du monde, Teraphosa leblondi.


Taxonomie

Nom scientifique Pepsis heros
Règne Animal
Embranchement Arthropodes
Classe Insectes
Ordre Hyménoptères
Famille Pompilidae
Sous-famille Pepsinae
Genre Pepsis
Espèce heros
Pays France
Région Guyane
Localité inconnue
Nom de l'auteur Fabricius, 1798
Taille (H x L x l) 3 x 10 x 11 (cm)
Poids Quelques mg

Comme tous les Pompilidae, Pesis heros est une guêpe prédatrice d’araignées ; elle vit en Amérique du Sud et s’attaque à la mygale Teraphosa leblondi. L’araignée qui peut atteindre 30 cm (pattes comprises) est sédentaire et nocturne ; elle se cache le jour dans un terrier. Le Pepsis adulte est noir brillant et ses ailes rouges orangées.

La femelle court au sol et dans la végétation à la recherche de sa proie, elle la paralyse dans son terrier en piquant ses ganglions nerveux à l’aide de son long dard puis pond un œuf sur son abdomen. Chaque larve se développe en parasitoïde fixé sur l’araignée hôte qui reste en vie et retrouve même parfois une partie de sa mobilité avant d'être tuée par la larve prête à se nymphoser.

En 1984, Joseph O. Schmidt, chercheur de l'Arizona, a proposé une échelle (de 0 à 4) pour quantifier la douleur due aux piqûres d’Hyménoptères en testant par lui-même l’importance de ces piqûres. Le niveau 4 (d’un degré inférieur à la douleur maximale égale à 4+) est celui provoqué par le venin des plus gros pompiles chasseurs de mygales dont Pepsis heros. Schmidt décrit cette douleur comme "aveuglante, féroce, scandaleusement électrique".

Autres spécimens de la collection