L’ordre des Hyménoptères comporte des espèces bien connues de l’Homme tel que les abeilles, les guêpes et les fourmis qui sont parmi les animaux les plus nombreux sur terre. Les espèces décrites d’Hyménoptères sont actuellement estimées à plus de 120 000.


Présentation
La collection d’Hyménoptères renferme près d’un million de spécimens dont 6 000 types (les plus anciens de Fabricius et Latreille) ; 95 % sont conservés à sec, les autres en alcool (Formicidae surtout) ou, en préparations microscopiques. La collection comprend 9 sections : Apoidea apiformes (21 % des spécimens) et spheciformes (8 %), Vespoidea (22 %), Formicidae (10 %), Chrysidoidea (2 %), Ichneumonoidea (20 %), Chalcidoidea (6 %), autres Parasitica (4 %) et Symphytes (7 %), ainsi qu’une trentaine de collections d’auteurs (dont Benoist, Berthoumieu, Bosc, Brullé, Dufour, Boyer de Fonscolombe, Ferton, de Gaulle, Giraud, Girault, Granger, Lepeletier, Lucas, Pérez, Pic, Saussure, Seyrig, Sichel, Vachal…). Les zones géographiques les mieux représentées sont les régions paléarctique, afrotropicale (surtout Madagascar, avec la collection Seyrig) et, pour certains groupes, la région néarctique.

Historique
La collection de galles de Houard et plus de 2 000 nids d’insectes (surtout de guêpes sociales ; les plus anciens ont été étudiés par Cuvier) complètent cet ensemble.

Activités
La gestion, l’entretien et l’accroissement des collections sont assurés par Claire Villemant (enseignant chercheur) et Agnièle Touret-Alby (gestionnaire de collection). Un chargé de recherche (Quentin Rome) est responsable du suivi de l’invasion du frelon Vespa velutina et du site internet frelonasiatique.mnhn.fr. De plus, la collection accueille des chercheurs étrangers temporaires (chercheurs invités du Muséum, chercheurs Synthesys) et une trentaine de visiteurs par an. Chaque année, en moyenne, 1 200 spécimens sont prêtés et plusieurs milliers de nouveaux spécimens sont intégrés à la collection ; ces derniers proviennent principalement d’Europe et de divers pays tropicaux, grâce aux contributions de l’équipe à des inventaires de biodiversité (ATBI Mercantour, expéditions scientifiques du Muséum telles que La Planète Revisitée) et au matériel envoyé par plusieurs entomologistes attachés.

Le matériel en collection est exploité par de nombreux spécialistes, pour des révisions taxonomiques, des études systématiques, phylogénétiques et moléculaires, et des expertises en entomologie médicale et appliquée à l’agriculture (parasitoïdes, pollinisateurs). Des partenariats existent également avec d’autres instituts (CIRAD, IRD, INRA, IRBI, ECBL, ITV…) et des universités françaises et étrangères.

Contacts
Claire Villemant, chargée de collection
Agnièle Touret-Alby, gestionnaire de collection