Les Aptérygotes comprennent les 5 ordres d'Hexapodes primitivement sans ailes ni métamorphoses : Collemboles, Protoures, Diploures, Archéognathes et Zygentomes.


Présentation
La collection des Aptérygotes (regroupant les Hexapodes primitivement aptères) inclut celles des Collemboles (Collembola), des Protoures (Protura), des Diploures (Diplura), des Zygentomes (Zygentoma, poissons d’argent) et des Archéognathes (Microcoryphia ou Archaeognatha), ces 2 derniers ordres constituant les anciens Thysanoures (Thysanura). La collection abrite plusieurs centaines de milliers de spécimens dont plus de 50 000 se présentent sous la forme de préparations microscopiques, le reste étant conservé dans l'éthanol. Il y a environ 1 000 spécimens types. La collection résulte de la réunion de plusieurs collections de travail. Celle des Collemboles est la plus importante au monde.

Historique
Cette collection a été constituée à partir des récoltes de terrain effectuées par J. R. Denis, Claude Delamare-Deboutteville, Jean-Pierre Thibaud, Jean-Marie Betsch, Zaher Massoud, Judith Najt, Louis Deharveng, Paul Cassagnau et Cyrille D’Haese. Celle des Archaeognatha et des Zygentoma à partir des récoltes de Petr Wygodzinsky. La collection générale a été constituée lors de missions de terrain effectuées principalement en régions européenne et méditerranéenne, en Amérique, Afrique et Asie tropicales ainsi qu'en Nouvelle-Calédonie. L’ensemble est réuni en un lot indivisible au sein de l’unité d’entomologie du Muséum, où elle est gérée par Cyrille D’Haese, chargé de la collection.

Activités
Les domaines de recherche liés à la collection sont la systématique, la biogéographie, la phylogénie et l’écologie. De nombreuses collaborations internationales se sont tissées autour de cette collection, notamment avec l’Australie, le Mexique, le Brésil, la Chine, l’Espagne, le Portugal, l’Autriche, la Pologne, la Russie, le Viêt Nam et l’Indonésie.

Cyrille D’Haese maintient une base de donnée bibliographique attachée à cette collection qui est l’une des plus importantes au niveau international (près de 7500 références) avec aussi bien des tirés à part que des articles sous forme électronique. Une publication bisannuelle, les FIA (Feuilles d’Information Aptérygotologiques), est envoyée à plus d’une centaine de chercheurs dans le monde.

Caledonimeria mirabilis, espèce de Collembole Poduromorphe endémique de Nouvelle Calédonie © Cyrille D’Haese

Caledonimeria mirabilis espèce de Collembole Poduromorphe endémique de Nouvelle Calédonie © Cyrille D’Haese, par Cyrille D'Haese