Dans le cadre de ses missions, le Conservatoire botanique national alpin conserve plusieurs herbiers. Il y a d’un côté les herbiers historiques dont une première partie, appartenant au Département des Hautes-Alpes, est sous la responsabilité du Musée-muséum de Gap ; la seconde partie est la propriété du CBNA. De par son importance (environ 100 000 parts) et son aspect historique, les herbiers du Conservatoire botanique national alpin constituent une richesse patrimoniale de premier ordre. Ils courent sur une période allant de 1770 à nos jours. Le matériel d’herbier est d’origine française et internationale (Europe, Asie et Afrique du Nord). Il est de valeur internationale concernant le territoire d’agrément.


Les herbiers historiques mis en dépôt au CBNA par le Musée-muséum des Hautes-Alpes sont au nombre de huit :

Herbier Dominique CHAIX (1730-1799) ou Reliquae Chaixianae
Il est actuellement le plus ancien herbier présent au CBNA. Cet herbier a fait l’objet d’un inventaire et de recherches historiques. Dominique CHAIX et Dominique VILLARS (1745-1814), qui fut son ami et son compagnon d’herborisation, sont probablement les deux botanistes qui ont le plus fait progresser la connaissance de la flore des Hautes-Alpes au XVIIIe siècle. Ils ont collaboré longtemps. Dominique CHAIX a rédigé une flore sur le gapençais, Plantae Vapincenses sive enumeratio in agro Vapincensi observatarum stirpium (1785), édité dans le premier volume de l’Histoire des Plantes de Dauphiné (1786) de Dominique VILLARS. Dominique CHAIX a collecté, répertorié et classé une importante documentation de botanique durant sa vie.

Inventaire : En 2011-2012, les parts de cet herbier seront inventoriées, numérisées et enregistrées dans Sonnerat.
Nombre de parts : 1.523 parts
Période de récoltes : 1786-1793~
Type de récoltes : phanérogames et cryptogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Dauphiné et Provence.

JEAN M., 2008. L’herbier de Dominique Chaix. Inventaire et contexte de création, Conservatoire botanique national alpin, Rapport interne, 40p.
JEAN M., 2008. In memoriam Reliquae Chaixianae, Mail toutes fleurs, Lettre électronique du Conservatoire botanique national alpin, 6:7
JEAN M., 2008. Dominique Chaix - la religion de la botanique, Mail toutes fleurs, Lettre électronique du Conservatoire botanique national alpin, 6:8

Herbier Baptiste BLANC (1840-1890) et herbier des frères Auguste BURLE (1835-1889) et Emile BURLE (1834-1875)
L’herbier BURLE renferme à lui seul 1.115 genres et 10.697 taxons différents. Entièrement remontés et mis ensemble, ces deux herbiers forment l’herbier général du CBNA. Les deux frères BURLE et Baptiste BLANC étaient des botanistes haut-alpins qui ont chacun à leur niveau contribué à améliorer la connaissance des plantes du département.

Nombre de parts : 60 000 parts
Période de récoltes : 1870-1900
Type de récoltes: phanérogames, gymnospermes, cryptogames
Secteurs géographiques de l’herbier BLANC : Alpes et Europe
Secteurs géographiques de l’herbier BURLE : Alpes du Dauphiné, avec de nombreuses récoltes européennes issues d’échanges avec d’autres botanistes (E. de Valon, J. J. Lannes, A. Fauché-Prunelle, Henri Gariod, Elisée Reverchon, Abbé Faure, Abbé E. Lombard, A. Jordan, Casimir Arvet-Touvet, Abbé Guiguet, Abbé Chaboisseau).

Herbier "livre" VANT (XVIIIe siècle)
Herbier broché et relié cuir, herbier historique, consultable en l'état. Nombre de parts : environ 300 plantes.
Période de récoltes : 1784-1789
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l'herbier : Dauphiné

Herbier de Maître Joseph Pierre Guillaume BRUN (XIXe siècle)
Maître Brun, notaire au Puy-St-Eusèbe, Canton de Savines-le-Lac (05200) sous la direction de Mr Mathonnet, herboriste à Risoul. Herbier historique broché et relié plante de la région d’Embrun, consultable en l'état.
Période de récoltes : 1830
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Embrunais

Herbier anonyme (XVIIIe)
En 9 volumes brochés. Précédemment au musée archéologique, il est arrivé en 1883 au Muséum d’histoire naturelle de Gap. Il a été échangé avec "deux petits meubles destinés à recevoir des pièces de monnaies et des restes d’armes, poteries, ustensiles celtiques, romains…". Herbier historique.
Période de récoltes : 1780
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : région Vaucluse (Plantes de jardins d’Avignon) et du Mont-Ventoux
 

Herbier de C.H. REPELLIN
En 9 volumes cartonnés petit format, inventorié, classé et consultable en l'état.
Période de récoltes : début XXe siècle
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : récoltes des environs de Grenoble

Herbier du Chanoine Pierre Paul GUILLAUME (1808-1889)
Prêtre en 1831 ; Curé de Risoul jusqu’en 1855, Retraite à Gap en 1879, Chanoine de Cava (Italie)
Période de récoltes : XIXe siècle
Type de récoltes : algues, mousses, lichens
Secteurs géographiques de l’herbier : absence de précision sur les parts

Herbier Joséphin Hilarion BOREL (1836-1902) ou Herbarium Musaei Vapincensis
Professeur au collège de Gap, collaborateur d’Alexis JORDAN. Il participe activement aux excursions de la Société Botanique de France (SBF) dans le gapençais en 1874. Membre de la SBF. L’herbier est une collection de lichens des alentours de Gap récoltés au XIXe siècle.
Période de récoltes : 1866
Type de récoltes : mousses, lichens
Secteurs géographiques de l’herbier : Gapençais (Hautes-Alpes)

 

Herbier Antenne Rhône-Alpes © CBNA

Herbier Antenne Rhône-Alpes © CBNA, par CBNA

Les herbiers appartenant au CBNA sont au nombre de treize :

Herbier Adolphe Etienne PELLAT (1825-1912)
L’herbier est constitué de deux dons successifs de l’Université Joseph Fourier (UJF) de Grenoble. En 1995, l’herbier de M. Adolphe PELLAT, composé de 95 cartons, a été cédé au Conservatoire botanique national alpin. Les parts sont montées et intégrées dans l’herbier général, consultable. En 2010, 7 cartons supplémentaires viennent rejoindre la collection PELLAT, exclusivement des lichens. Cet herbier est une collection de valeur patrimoniale et scientifique. Adolphe PELLAT, ancien conservateur du musée de Grenoble, a été nommé Chevalier de la Légion d’honneur en 1863. De nombreuses récoltes de son herbier ont servi à Gaston BONNIER (1853-1922) pour la réalisation de la Flore de France. Ils ont herborisé ensemble dans le Dauphiné, la Savoie et l’Auvergne.
Nombre de parts : 15.000 parts
Période de récoltes : XIXe
Type de récoltes : phanérogames, cryptogames, lichens
Secteurs géographiques de l’herbier : Alpes avec de nombreuses récoltes d’Afrique du Nord issues d’échanges avec d’autres botanistes.
 

Herbier Jean-Denis LONG (1776-1866)
Médecin, archéologue, numismate et historien. C’est un herbier d’une valeur historique remarquable car datant du début du XIXe siècle. Non monté et non évalué, 20 cartons. Reçu en don du Parc naturel régional du Vercors (1995).
Période de récoltes : XIXe
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Diois (Drôme)
DESAYE H., 2004. Le docteur Jean-Denis Long, archéologue diois, Terres voconces, 6:9-14
ROUHETTE T., 2000. Le Docteur Jean-Denis Long, numismate (1776-1866), Revue drômoise, 498(92):537-540
 

Herbier Joseph Louis Claude COLAUD de la SALCETTE (1758-1832)
Conseiller au parlement du Dauphiné pendant la révolution française, Préfet de la Creuse de 1802 à 1807, puis élu député au corps législatif de la Creuse. Cet herbier date du début du XIXe siècle. Herbier historique. Comme l’herbier LONG vu précédemment, il a été reçu en don par le Parc naturel régional du Vercors (1995). Ce dernier avait lui-même reçu ces herbiers en don d’un particulier : M. Jean-Pierre FEUVRIER, ancien directeur du PNR du Vercors.
Inventaire : En 2012, les parts de cet herbier seront inventoriées, numérisées et enregistrées dans Sonnerat.
Nombre de parts : 1 088 parts
Période de récoltes : 1808-1820
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Diois (Drôme)
ANDRIEU T., 2007. De la conservation à la valorisation des herbiers du Conservatoire botanique national alpin, Université Aix-Marseille II, Pôle universitaire de Gap, Mémoire de licence, Métiers de la montagne spécialité environnement, Conservatoire botanique national alpin, 45p.+annexes
 

Herbier Edouard CHAS (XXe)
Diplômé de l’école d’agronomie de Montpellier, Edouard CHAS est un botaniste unanimement reconnu et respecté, notamment pour l’ensemble du travail de recherche qu’il a accompli concernant la flore alpine et plus particulièrement la flore des Hautes-Alpes. Il a publié l’Atlas de la flore des Hautes-Alpes en 1994 avec la collaboration du Conservatoire botanique national alpin, du Conservatoire d’études des écosystèmes de Provence Alpes du Sud (CEEP) et du Parc national des Ecrins (PNE). L’herbier d’Edouard CHAS a servi de référence à la rédaction de cet ouvrage. En 2006, paraît l’Atlas des plantes rares et protégées des Hautes-Alpes dont il est le coordinateur. Edouard CHAS a donné son herbier au CBNA en 2007. C’est une collection d’une valeur scientifique remarquable. Remonté sur feuille standard, inventorié, les données floristiques sont intégrées dans la base du Conservatoire botanique national alpin. Après digitalisation, il sera intégré et classé dans l’herbier général du Conservatoire botanique national alpin.

Inventaire : En 2011-2012, les parts de cet herbier seront inventoriées, numérisées et enregistrées dans Sonnerat.
Nombre de parts : 1.650 parts de phanérogames et 300 échantillons de lichens du gapençais.
Période de récoltes : 1985-1992
Type de récoltes : phanérogames, cryptogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Hautes-Alpes
DALMAS J.P., 2007. Edouard Chas, 80 ans, botaniste humaniste : Du développement agricole à la préservation de la nature, Mail toutes fleurs, Lettre électronique du Conservatoire botanique national alpin, 1:8
 

Herbier des botanistes Joseph-Louis-Marie SANDRE (1856-1922) et Jean-Joseph BOREL (1787-1883)
Ce petit herbier est arrivé en 2000 au CBNA. Il était conservé auparavant dans les greniers du foyer Saint-Louis de Gap. Ce dernier en a fait don au Conservatoire botanique national alpin. SANDRE et BOREL étaient deux botanistes hauts-alpins : Joseph-Louis-Marie SANDRE, prêtre en 1880, il devient 2e Vicaire à Notre-Dame du Laus et Professeur d’Histoire ecclésiastique en 1905 ; Jean-Joseph BOREL, prêtre en 1811, il devient Grand Vicaire en 1837. L’herbier est composé de 50 cartons, aucune planche n’est montée, herbier non classé.
Nombre de parts : estimé à 5 000
Période de récoltes : 1870-1920
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : flore des Hautes-Alpes et du gapençais particulièrement
 

Herbier Raymond BONNARDON
C’est un don de Mme REYNAUD-BEAUVERIE à Luc GARRAUD qui a lui-même donné ce dernier par la suite au Conservatoire botanique national alpin. Les parts sont montées, mais non intégrées à l’herbier général. Inventaire : En 2011-2012, les parts de cet herbier seront inventoriées, numérisées et enregistrées dans Sonnerat.
Nombre de parts : environ 900 parts.
Période de récoltes : 1900
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Vienne (Isère) et Dauphiné
 

Herbier Paul CARRIÉ (XXe)
L’herbier est constitué de quelques parts de récoltes de la Drôme. C’est un don de M. Joël CARRIÉ à Luc GARRAUD qui a lui-même donné ce dernier par la suite au Conservatoire botanique national alpin. Les parts sont montées non classées.
Nombre de parts : 200 parts environ
Période de récoltes : années 1960
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Drôme
 

Herbier Horace Antoine Marie BUSQUET (1839-1931) avec la collaboration de sa fille A. BUSQUET
Horace BUSQUET a été nommé Chevalier de la Légion d’honneur en 1900. Cet herbier a été donné en 2009 par Monsieur et Madame CROZIER de Lyon au Conservatoire botanique national alpin. Il est celui d’un amateur éclairé de plantes des plaines de France et des Pyrénées. Il est composé de 3 cartons.
Nombre de parts : 1 500
Période de récoltes : XIXe
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : France avec de nombreuses récoltes issues d’échanges avec d’autres botanistes.
 

Herbier Dorothée MEYER (XXe)
Les récoltes de cet herbier ont été réalisées dans le cadre du travail de la thèse de Dorothée MEYER intitulée "La végétation des vallées de Vallouise, du Fournel et de la Biaysse (Pelvoux oriental, Hautes-Alpes)" et parue en 1981. Elle a fait don de son herbier au Conservatoire botanique national alpin en 2010.
Inventaire : En 2011-2012, les parts de cet herbier seront inventoriées, numérisées et enregistrées dans Sonnerat.
Nombre de parts : 540
Période de récoltes : 1978-1981
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Hautes-Alpes
 

Herbier Jean-Pierre DALMAS (XXe)
Directeur fondateur puis membre du comité scientifique du Conservatoire botanique national alpin, Jean-Pierre DALMAS a légué son herbier de lichens à la structure en 2000.
Période de récoltes : années 1980
Type de récoltes : lichens
Secteurs géographiques de l’herbier : Hautes-Alpes et Alpes
CORTOT H, 2010. Jean-Pierre Dalmas, fondateur du Conservatoire botanique national alpin, Mail toutes fleurs, Lettre électronique du Conservatoire botanique national alpin, 10:10-11
 

Herbier Pierre FONTANEL (XXe)
Cet herbier est composé d’une trentaine d’échantillons de mousses récoltées sur le plateau d’Emparis. Il a été constitué par Pierre FONTANEL dans le cadre d’une étude commanditée par Jean-Pierre DALMAS, responsable scientifique au Parc national des Ecrins à l’époque.
Période de récoltes : 1983
Type de récoltes : cryptogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Isère
 

Herbier de Louis AMANDIER (XXe) et Jacques GASQUEZ (XXe)
Ils sont tous deux des anciens boursiers de la Fondation Louis EMBERGER ; Louis AMANDIER, ingénieur forestier, docteur-ingénieur en phytoécologie, travaille au Centre régional de la propriété forestière (CRPF) ; Jacques GASQUEZ est Directeur de recherches à l’UMR Biologie - Gestion des Adventices à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) de Dijon. Cet herbier a été reçu en don du Parc national de la Vanoise. Il contient 600 espèces. En très bon état, ses chemises (regroupant les familles) sont annotées à l’encre de chine. Une petite étiquette de bijoutier est attachée à chaque échantillon avec le n° de récolte et les informations (date, lieu, récolteurs, déterminateurs, espèce…)
Nombre de parts : quelques 900 échantillons
Période de récoltes : 1971-1975
Type de récoltes : phanérogames
Secteurs géographiques de l’herbier : Vanoise et alentours (Mont Cenis, Evettes, quelques récoltes italiennes au Grand Paradis…)
BISSUEL,S., LEGLAND,T., 2011, Savoie : Herbier : sortez couverts !, Mail toutes fleurs, Lettre électronique du Conservatoire botanique national alpin, 14:3
AMANDIER L., GASQUEZ J., 1978. Contribution à l’étude phytoécologique et floristique du vallon de la Rocheure (Parc National de la Vanoise), Boissiera, 27:1-153
 

Herbier de Nicole JULLIARD (XXe)
Herbier de particulier à caractère esthétique et pédagogique pour étudier les plantes, réalisé dans le département de l’Ain. Cahier des sciences naturelles, classe de 5e. C’est un don de Jeanine RAY à Sylvain ABDULHAK qui a lui-même donné ce dernier en 2011 au Conservatoire botanique national alpin.
 

Herbier des botanistes du Conservatoire botanique national alpin
Récoltes réalisées par les botanistes du conservatoire (Luc GARRAUD, Philippe GILLOT, Jérémie VAN ES, Jean-Charles VILLARET, Sylvain ABDULHAK, …) lors des inventaires de terrain. Herbier en cours de constitution est intégré au fur et à mesure dans l’herbier général. Toutes les parts sont rattachables au relevé de terrain inclus dans la base de données.
Secteur géographique de l’herbier : Territoire d’agrément du Conservatoire
 

Herbier de référence de l’antenne Rhône-Alpes du CBNA
Mise en place et enrichissement d’un herbier de référence par trois botanistes (Gilles PACHE, Thomas LEGLAND et Alexis MIKOLAJCZAK) de l’antenne rhônalpine du Conservatoire. Cet herbier compte environ 3 040 espèces.
Non montées. Les parts sont référencées, numérotées et indexées en base de données informatique.
Nombre de parts : 8 258 (fin 2011)
Secteur géographique de l’herbier : Alpes du Nord
 

Herbier de référence de bryophytes du CBNA
Depuis 2011, un herbier de bryophytes est en cours de constitution et vient compléter la collection de l’herbier général du conservatoire. Les récoltes sont réalisées par deux botanistes du CBNA (Luc GARRAUD et Thomas LEGLAND) lors des inventaires de terrain sur l’ensemble du territoire d’agrément. Toutes les parts sont rattachables au relevé de terrain inclus dans la base de données.

Accédez aux données spécifiques de l’herbier
 

Conservatoire botanique national alpin
 

Index Herbarium de New-York
 

Sonnerat, base de données des collections, spécimen d’herbiers