Les chardons turcs du genre Cirsium Mill. (Asteraceae)

Découverte

21.11.2016

Tout le monde a déjà eu l’occasion de croiser des chardons sur son chemin lors d’une promenade dans la nature. Et si peu d’entre nous semblent sensibles au charme de ces plantes. Tous les chardons paraissent similaires… et pourtant, le genre Cirsium compte jusqu’à 250 espèces réparties sur la planète ! Le chercheur turc Turan Arabaci s’intéresse aux caractéristiques et à la diversité de ce genre végétal. Il est donc récemment venu étudier les collections du Muséum national d’Histoire naturelle, dans le cadre du programme européen SYNTHESYS, afin de finaliser la révision taxonomique du genre Cirsium en Turquie débutée en 2006.


Le genre Cirsium Mill. constitue l’un des plus grands groupes d’Asteraceae dont on recense approximativement 250 espèces réparties dans le monde. Depuis 2006, la révision taxonomique du genre Cirsium en Turquie est menée parTuran Arabaci, Bayram Yildiz et Tuncay Dirmenci.

Cette révision touche à son but et sera complétée par des recherches dans plusieurs herbiers dont celui du Muséum national d’Histoire naturelle riche en spécimens de Cirsium et en types (spécimens de référence ayant servi à la toute première description d’une espèce dont il porte donc le nom). L’équipe menée par Arabaci et ses collègues comparent ainsi les spécimens du MNHN avec ceux qu’ils ont récoltés à l’occasion de missions sur le terrain et d’investigations dans de nombreux herbiers.

Si l’on en croit la Florede Turquie, le genre Cirsium compte 57 espèces (71 taxons en incluant les sous-espèces). Dans le cadre de cette révision taxonomique (visant à vérifier ou modifier le nom des espèces étudiées), sept nouvelles espèces rapportées à la section Epitrachys DC ont été décrites : nommément C. ekimianum Yildiz & Dirmenci, C. handaniae Yildiz, Dirmenci & Arabaci, C. sivasicum Yildiz, Arabaci & Dirmenci, C. peshmenianum Yildiz, Dirmenci & Arabaci et C. yildizianum Arabaci & Dirmenci, C. balikesirense Yildiz, Arabaci & Dirmenci et C. nerimaniae Yildiz, Dirmenci & Arabaci.

À cela s’ajoutent de nombreux arrangements taxonomiques tels que des synonymies, de nouvelles données pour la Flore turque et la détermination de nouveaux statuts et combinaisons taxonomiques. En voici quelques exemples :

  • C. alatum (S.G.Gmel.) Bobrov subsp. pseudocreticum P.H.Davis & Parris constitue une espèce distincte. Elle est donc élevée au rang d’espèce en tant que C. pseudocreticum (P.H.Davis & Parris) Yildiz, Dirmenci & Arabaci ;
  • C. polycephalum DC. est synonyme de C. byzantinum Steud ;
  • C. eliasianum Kit Tan & Sorger est synonyme de C. frickii Fisch. & C.A.Mey. ;
  • La distribution géographique deC. aristatum DC. en Turquie est mieux renseignée ;
  • La catégorie taxonomique de C. congestum Fisch. & C.A. Mey. est ré-assignée à C. sorocephalum Fisch. & C.A.Mey. subsp. congestum (Fisch. & C.A.Mey. ex DC.) Yildiz, Dirmenci & Arabaci ;
  • Deux nouvelles espèces recensées dans la Flore de Turquie : C. candelabrum Griseb. et C. ciliatum (Murr.) Moench subsp. ciliatum.

 Par conséquent, à ce jour, le genre Cirsium est représenté par 66 espèces (78 taxons incluant les sous-espèces) appartenant à Cirsiumsect. Epitrachys (48 espèces, 50 taxons), C. sect. Cirsium (17 espèces, 27 taxons) and C. sect. Cephalonoplos (Neck.) DC. (1 espèce, 1 taxon) en Turquie. 29 d’entre elles sont endémiques de Turquie et prennent place au sein de la sectionEpitrachys. Mais ces données sont susceptibles d’évoluer au cours du temps, à mesure que nos connaissances s’accroissent.

En parallèle des travaux menés par Turan Arabaci, cette révision s’appuie également sur des études karyologiques (étude du noyau des cellules), sur la morphologie des pollens et sur des analyses de phylogénie moléculaire (fondée sur l’analyse de l’ADN) des espèces turques de Cirsium.

Les propriétés karyologiques des espèces turques de Cirsium sont déterminées avec l’aide de deux autres chercheurs : Ahmet SahinetYaşar Kiran. Les résultats ont montré que les spécimens des espèces étudiées sont diploïdes (les chromosomes contenus dans les cellules de ces plantes sont présents par paire) ou tétraploïdes (dans ce cas; ils sont présents par double paire) soit 2n=2x=34 (diploïde), 36 and 2n=4x=68 (tétraploïde).Les études morphologiques des pollens ont été menées par Sevcan Çelenk. Les pollens des espèces étudiées sont généralement isopolaires et légèrement aplatis aux pôles (ou oblongs). Les études phylogénétiques (reconstruction de l’évolution des espèces) fondées sur des analyses moléculaires ont été conduites parDean Kelch en utilisant les méthodes nITS, nETS, gpd et HK.

Turan Arabaci a effectué son master de sciences sur la famille des Poaceae (légumineuses), puis un doctorat de sciences portant sur la révision des espèces turques d’Achillea ou Achillée. Il poursuit actuellement plusieurs projets aspirant à réviser les genres turcs suivants : Cirsium, Carduus, Origanum, Clinopodium, Micromeria et Cyclotrichium. Turan Arabaci travaille aujourd’hui à l’Université d’Inönü, Faculty of Pharmacy, Department of Pharmaceutical Botany, Malatya en Turquie.

Portrait de Turan Arabaci © MNHN

Portrait de Turan Arabaci © MNHN

Autres articles associés à la catégorie « Découverte »