Chimiothèque et extractothèque

Les collections comptent plus de 9 000 items. Elles sont composées de molécules pures isolées ou synthétisées, d’extraits naturels, de gommes, de résines… Les plus anciens échantillons datent du début du XIXe siècle jusqu’au plus récent ces dernières années. Ces collections sont gérées par l’unité mixte de recherche MCAM – UMR 7245 (Molécules de Communication et Adaptation des Micro-Organismes).

La chimiothèque dite « de criblage »

En 1997, la communauté scientifique s’est intéressée aux diverses fonctions biologiques de milliers de nouvelles protéines que le décryptage du génome humain avait dévoilées. Encore fallait-il disposer de molécule capable d’interagir avec ces protéines pour déterminer leur fonction. C’est de là qu’est née l’idée de collecter les molécules « oubliées » des laboratoires publics français, produits de synthèse, substances naturelles dormant dans leurs placards. Ce fut le cas des chimistes du Muséum qui s’associèrent à ce mouvement national en 2006, en collectant les molécules conservées au laboratoire de Chimie.

Chimiothèque

© MNHN - S. Amand / C. Maulay-Bailly

La chimiothèque « de criblage » du Muséum national d’Histoire naturelle est composée à l’heure actuelle plus de 3 200 molécules, essentiellement des produits naturels ce qui lui confère une grande diversité et une réelle originalité. Ces produits, qu’ils aient été extraits ou synthétisés sont principalement issus des recherches contemporaines en chimie au Muséum. Cette collection est régulièrement enrichie de nouveaux produits fongiques naturels ou issus de synthèses provenant des travaux de recherche en cours. Chaque substance est conservée sous forme de poudre amorphe à température ambiante et une partie est en solution dans le diméthylsulfoxyde (DMSO) à - 20 °C et conditionnés en plaques facilement accessibles pour les criblages à haut débit.

Le Muséum via sa chimiothèque est un membre actif de la Chimiothèque Nationale et de l’infrastructure ChemBioFrance.

L’extractothèque

En parallèle de la collecte des molécules « oubliées » du laboratoire de Chimie, les chimistes du muséum se sont intéressés à la valorisation des extraits naturels des divers organismes conservés dans les collections du Muséum. En 2008, ils décident de créer une extractothèque, banque d’extraits naturels.

L'extractothèque du Muséum national d’Histoire naturelle se compose de 710 extraits issus de champignons supérieurs, de spécimens d’invertébrés marins, d’éponges, de plantes mais aussi de micro-organismes. L’extractothèque s’enrichit régulièrement grâce à des projets transverses qui impliquent différentes collections naturalistes du Muséum. Ces extraits sont conservés sec ou en solution dans l’éthanol mais aussi dans le DMSO à - 20 °C et dans des plaques facilement accessibles pour les demandes de criblages à haut débit.

Extractothèque

© MNHN - S. Amand / C. Maulay-Bailly

Le Muséum participe également activement par son extractothèque à l’infrastructure ChemBioFrance.

La chimiothèque dite « historique » du Muséum

Elle se compose de plus de 7 300 items, flacons de produits naturels et synthétisés qui sont le témoignage de l’histoire de la chimie au Muséum. Elle renferme des « trésors cachés », tels que le premier échantillon de cholestérol isolé par Michel-Eugène Chevreul en 1814, les rubis de synthèse obtenus par Edmond Fremy, ou encore les fers de lance empoisonnés qui ont permis à Albert Arnaud d’isoler la ouabaïne…

Cette collection est conservée dans les vitrines de la salle Chevreul du laboratoire de Chimie, situé au 63, rue Buffon. Le bâtiment fut construit en 1872 pour accueillir l’école de Chimie d’Edmond Fremy qui forma plus de 1 400 élèves. On peut citer par exemple Henri Moissan, premier français à avoir obtenu le prix Nobel de Chimie (1906), Léon Arnaud, Alexandre Etard, Gabriel Bertrand, Auguste Verneuil, Henri Becquerel, Jacques Curie…

Chimiothèque historique du laboratoire de chimie

© MNHN - A. Iatzoura

Chimiothèque historique du laboratoire de chimie

© MNHN - A. Iatzoura

Chimiothèque historique du Laboratoire de chimie

© MNHN - A. Iatzoura

Chimiothèque historique du Muséum national d'Histoire naturelle

© MNHN

Chimiothèque historique du Muséum national d'Histoire naturelle

© MNHN

Activités

La chimiothèque et l’extractothèque sont de puissants outils de découverte et de valorisation, qui sont mis à disposition des scientifiques dans le cadre de partenariats encadrées par des accords de confidentialité (MTA, Material Transfer Agreement) rédigés en lien avec la cellule juridique et la cellule de valorisation du Muséum.

L’objectif de ces collections est de promouvoir la valorisation scientifique des composés et extraits naturels issus des laboratoires de recherche du Muséum et de partager l’histoire de la Chimie au Muséum.

Consulter la chimiothèque

Consulter l'extractothèque

Les objets de collection

Découvrez une sélection d'objets faisant partie de la chimiothèque et de l'extractothèque.

Dans les réserves
Dans les réserves
Dans les réserves
Dans les réserves

Notes de bas de page