Sciences participatives

BioLit, observez la biodiversité du littoral

Pour suivre l’état de santé du littoral français et de ses côtes, rien de tel que le programme de sciences participatives BioLit. Il invite tous les citoyens à observer les espèces qui y nichent et à partager leurs données pour en apprendre plus sur cette biodiversité particulière. Avec, à la clef, une meilleure préservation de ces milieux.

Le littoral est le lieu de rencontre de la Terre et de la Mer et de leurs deux écosystèmes. Cette zone de transition, pouvant être immergée ou non mais au moins humidifiée par les embruns, abrite une biodiversité toute particulière soumise à rude épreuve : fréquentation des sites, artificialisation des sols, pollution, etc. Pour mieux la protéger et faire progresser les connaissances, il est indispensable de mieux la connaître et de l’étudier. Les chercheurs ne pouvant parcourir à eux seuls l’intégralité des côtes françaises, ils ont besoin de vous ! Avec le programme de sciences participatives BioLit, partagez vos observations au service de la science. Et plus vous serez nombreux, mieux le littoral sera exploré sur toute sa longueur et dans la durée.

Couvrir toutes les côtes

Il vous est possible de participer où que vous soyez mais, avant de vous lancer, prenez le temps de choisir une action parmi les six proposées. Vous pouvez décrire librement l’éventail du vivant ou surveiller des espèces introduites. Le long de l’Atlantique et de la Manche - Mer du Nord vous sont proposées plus précisément l’observation des algues brunes et celle des bigorneaux. En méditerranée, vous avez également plusieurs options : recueillir des données sur les saisons de la mer, la végétation ou encore sur la manière dont le public perçoit les menaces qui pèsent sur le littoral. Une fois fixé, notez bien le nom du site sélectionné, le jour et l’heure d’arrivée, puis prenez des photos d’ensemble et de toutes les espèces suivies. Il ne vous reste plus qu’à les transférer sur le site biolit.fr. Et n’hésitez pas à revenir plusieurs fois par an au même endroit.

Algues brunes et bigorneaux

Sur les côtes rocheuses (hors Méditerranée), les grandes algues brunes constituent un formidable habitat pour de nombreuses espèces animales, qui y trouvent refuge et de quoi se nourrir. Cet incroyable écosystème est fort méconnu des scientifiques. Ces derniers manquent en effet d’informations pour comprendre son fonctionnement et les interactions qui s’y nouent entre espèces. Aidez nos chercheurs à étudier cette organisation et la manière dont cohabitent ces algues et les bigorneaux.

Partager les données

Vos contributions sont consultables par tous pour aider à l’identification des espèces. Plusieurs naturalistes volontaires et des scientifiques en charge du programme y contribuent. Puis les données intègrent les bases de l’association Planète Mer ou encore celles de l’INPN (Inventaire national sur le Patrimoine Naturel) du Muséum. Elles sont utilisées par différents laboratoires pour mener des travaux de recherche : étude de la répartition des espèces, de leur évolution, de phénomènes biologiques, découvertes fortuites d’espèces protégées ou à l’inverse invasives… Elles s’avèrent également bien utiles aux gestionnaires d’espaces protégés et de ressources naturelles afin de protéger les habitats et les espèces dont ils ont la responsabilité.

Pour participer

Si vous souhaitez vous inscrire à l'observatoire BioLit, rendez-vous sur le site dédié.

Site de BioLit

Le programme BioLit est coordonné en partenariat avec Planète Mer et déployé sur les territoires par de nombreux relais.

    Quoi de neuf au muséum ?
    Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.