Femelle de Ctenoptilus frequens insérant des œufs dans le sol de la forêt à l’aide de son ovipositeur allongé
Recherche et expertise
Alerte presse

Les criquets et sauterelles étaient omniprésents il y a 300 millions d’années

30 novembre 2021

Des recherches coordonnées le Centre de Recherche en Paléontologie – Paris (Muséum national d’Histoire naturelle, Sorbonne Université, CNRS) ont permis la découverte d’une nouvelle espèce d’insecte fossile, Ctenoptilus frequens, révélant la place des Orthoptères (sauterelles, grillons, criquets et courtilières) dans les forêts du Carbonifère. L’étude est publiée dans la revue eLife.

Les insectes fossiles datant d’il y a environ 300 millions d’années sont difficiles à rattacher aux groupes d’insectes actuels. Ctenoptilus frequens, qui appartient au groupe des lobéattides, un groupe aussi diversifié qu’abondant à cette époque et que l’on reconnaît grâce aux nervures de leurs ailes, a notamment été associé à divers ordres aujourd’hui peu diversifiés, comme les Orthoptères.

L’analyse d’un échantillonnage exceptionnel livré par le gisement de Xiaheyan (Chine) a permis d’étudier la structure de l’abdomen d’une nouvelle espèce d’insecte lobéattide : Ctenoptilus frequens. L’insecte disposait de caractéristiques semblables à ceux des Orthoptères. En effet, il était doté d’un ovipositeur (appendice abdominal servant à déposer les œufs) composé de trois paires de valves en forme d’épée et de deux systèmes d’articulation de ces valves.

La préservation exceptionnelle des spécimens a également permis de déterminer le régime alimentaire de l’espèce d’après la forme de ses mandibules, comparée à celle d’insectes actuels.

Cette nouvelle espèce était omnivore, ce qui est cohérent avec la rareté d’attaques trouvées sur le feuillage des forêts carbonifères et l’abondance des lobéattides à cette époque.

Enfin, cette étude témoigne de la grande différence de diversité des faunes anciennes d’insectes comparées à celle de la faune actuelle, cette dernière étant dominée par les insectes « à métamorphose » (comme les mouches, les guêpes et les scarabées).

Référence

Ovipositor and mouthparts in a fossil insect support a novel ecological role for early orthopterans in 300 million years old forests. eLife.
Chen, L., Gu, J.-j., Yang, Q., Ren, D., Blanke, A. & Béthoux, O. 2021. DOI : https://doi.org/10.7554/eLife.71006

Contacts presse

Muséum national d’Histoire naturelle
Samya Ramdane : 01 40 79 54 40
Blandine Priour : 01 40 79 53 87
Sophie Minodier : 01 40 79 38 00
presse [@] mnhn.fr / mnhn.fr

Notes de bas de page