Institution

Le Muséum recherche un site d’accueil pour une partie de ses collections

13 janvier 2022

Un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) permet aux collectivités de candidater pour cet ambitieux projet.

C’est un véritable trésor patrimonial et scientifique que détient le Muséum national d’Histoire naturelle. Minutieusement acquise depuis 400 ans grâce aux missions scientifiques, aux donations, aux acquisitions, etc, cette inestimable collection compte à ce jour 67 millions de spécimens – animaux, végétaux, minéraux - et plus de 2 millions de documents dans les bibliothèques - ouvrages, archives, etc. Afin d’assurer le maintien de cette exigence dans la conservation de ses collections, le Muséum décide aujourd’hui de construire une nouvelle infrastructure à l’horizon 2027 et lance un Appel à Manifestation d’Intérêt auprès des collectivités qu’il souhaite associer à cet ambitieux projet.

Consulter l'AMI

Un déménagement hors norme

Le Muséum se déploie sur 13 sites en France et conserve ses collections en majorité sur son site historique, le Jardin des Plantes, au cœur de Paris. Afin de garantir une conservation optimale, un enrichissement et une consultation dans de bonnes conditions, l’établissement se prépare donc à déménager une partie de ses collections.

Pour ce projet stratégique, le Muséum doit concevoir et construire un nouvel équipement en capacité d’accueillir les infrastructures techniques et de recherche ainsi que les personnels nécessaires. Ce projet qui se pense sur le long terme intègre la problématique de la valorisation scientifique des collections et des données qui y sont associées, sur place et à distance. Il est donc important que ce nouveau site se situe idéalement à deux heures de Paris en transports en commun. Autre enjeu : sécuriser les collections, en particulier celles conservées en fluides qui nécessitent des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Enfin, ce nouvel équipement a pour objectif d’améliorer les conditions de travail et d’accès aux collections pour les personnels du Muséum, les chercheurs et, selon des modalités à définir avec la collectivité retenue, le public et renforcer ainsi les liens entre les collections et la recherche.

Un projet fort en partenariat avec les territoires

Le 14 janvier 2022, le Muséum lance son Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) à destination des collectivités locales car ce projet n’est possible qu’avec un partenaire engagé à tous les niveaux et dès le début de la réflexion. Ensemble, ils envisageront de nombreuses opportunités et bénéfices pour l’institution comme pour les collectivités : 

  • Créer des opportunités de développement économique : création d’un bassin d’emploi local lié à cette infrastructure, à la fois avec l’embauche de personnels et dans le développement des services associés (hôtellerie, restauration, etc.). Dans un second temps, le territoire bénéficiera plus largement de l’attractivité du Muséum (+ de 3,2 millions de visiteurs / an en moyenne).
  • Établir des synergies pour encourager l’innovation scientifique et l’attractivité scientifique du territoire : le Muséum accueille chaque année plusieurs centaines de chercheurs français et étrangers pour travailler sur ses collections. Aussi, le développement de l’activité de recherche scientifique sur le territoire constituera un volet important du projet.
  • Développer l’enseignement, le rayonnement culturel et l’innovation technologique sur le territoire : fort de sa mission d’enseignement, le Muséum et la collectivité pourront proposer un ensemble d’actions pédagogiques (conférences, événements autour de la science et des sciences participatives, par exemple) et développer des partenariats avec les universités et les musées implantés sur le territoire, participant ainsi à la diffusion des connaissances sur le territoire à des fins pédagogiques et culturelles.
  • Faire bénéficier le territoire de l’impact positif de la « marque Muséum » et des services offerts autour des collections du Muséum : les collections naturalistes du Muséum étant des collections de référence pour étudier et mieux comprendre la géo-diversité et la biodiversité (plus de 800 000 types c’est-à-dire des spécimens de référence), le territoire bénéficiera du rayonnement de l’institution, de sa notoriété, son expertise et son engagement dans l’un des défis majeurs du siècle qui est de comprendre les enjeux du vivant et de la planète.  

Calendrier prévisionnel du projet

  • 14 janvier 2022 – Lancement d’un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI)
  • 22 avril 2022 - Date limite de dépôt des candidatures
  • Mai-juin 2022 - Dépouillement des dossiers et préselection
  • Juillet-décembre 2022 – Dialogue avec les collectivités présélectionnées, visites de sites
  • Fin 2022-début 2023 – Choix du partenaire et du site
  • À partir de 2027 – Lancement de la construction du nouvel équipement

Consulter l'appel à manifestation d'intérêt (AMI)  pour le centre de conservation et de recherche sur les collections du MNHN hors du Jardin des Plantes de Paris. 

Notes de bas de page