Découverte

L’impact des perturbateurs endocriniens sur le développement du cerveau

7 mars 2017

Nous sommes tous exposés quotidiennement à des mélanges de produits chimiques (pesticides, plastifiants, conservateurs…) présents dans de nombreux produits de la vie courante.

Une équipe de chercheurs, pour la plupart travaillant dans le laboratoire Évolution des régulations endocriniennes (Muséum national d’Histoire naturelle / CNRS), a réalisé un mélange de 15 produits chimiques à des concentrations trouvées dans le liquide amniotique humain. Le mélange a été testé sur des embryons de grenouilles (xénopes). Une courte exposition (3 jours) au mélange a affecté le fonctionnement des hormones thyroïdiennes, essentielles au bon développement du cerveau chez les vertébrés, mais a également modifié l’expression de plusieurs gènes du cerveau, réduit le volume des neurones et inhibé le mouvement des têtards. Les hormones thyroïdiennes étant exactement les mêmes chez les grenouilles et les humains, les résultats, publiés le 07/03/2017 dans Scientific Reports, suggèrent que l'exposition à ces produits chimiques courants peut nuire au développement du cerveau des fœtus et plaident pour une révision urgente de la réglementation.

Référence

Fini J.B., Mughal B.B., Le Mével S., Leemans M., Lettmann M., Spirhanzlova P., Affaticati P., Jenett A., Demeneix B.A. (2017) Human amniotic fluid contaminants alter thyroid hormone signalling and early brain development in Xenopus embryos. Scientific Reports. 7, 43786 ; doi: 10.1038/srep43786.

Notes de bas de page