Colloque

Défendre la nature : 100 ans après, quel bilan ?

Un siècle s’est écoulé depuis le 1er Congrès international pour la protection de la nature : quel chemin avons-nous parcouru depuis ? Pour marquer ce centenaire, le Muséum accueille un colloque exceptionnel pour retracer l’histoire de la préservation de la nature, à la lumière de la crise écologique actuelle.

Prendre des mesures à l’échelle internationale pour protéger la nature : ce constat ne date pas d’hier et a déjà 100 ans. Aujourd’hui, il résonne plus que jamais avec l’effondrement de la biodiversité précipité par les activités humaines.

Si le terme d’« anthropocène » apparu dans les années 90 annonce un changement de paradigme, la dégradation de l’environnement liée aux pressions anthropiques suscite des mobilisations depuis plus d’un siècle. Retracer l’histoire de cette protection de la nature semble plus que nécessaire pour faire face à l’urgence écologique et tirer des leçons pour le futur.

C’est dans ce contexte que la Société nationale de protection de la nature (SNPN) et l’Association pour l’histoire de la protection de la nature et de l’environnement (AHPNE) organisent le colloque international « Défendre la nature de 1923 à aujourd'hui », qui se tiendra les 27-28-29 septembre au Muséum national d’Histoire naturelle.

1923 : des premiers lanceurs d'alerte

Une espèce animale une fois éteinte ne saurait revivre… Jean Delacour, ornithologue, 1923.

Le 31 mai 1923, se tenait le 1er Congrès international pour la protection de la nature au Muséum, à Paris. À l’époque, les congressistes sont unanimes : ils constatent une dégradation importante de la nature, qui s’accélère. Ils réclament des régulations pour concilier technique et préservation du vivant, des mesures pour réguler l’exploitation des ressources naturelles et protéger les espèces menacées.

Ce congrès est aussi l’occasion de promouvoir la création de réserves naturelles : la première réserve naturelle sera créée en France en 1927, et il faudra attendre les années 60 pour voir se développer les premiers parcs nationaux, comme celui de la Vanoise.

Un siècle après, faisons le point

Colloque "Défendre la nature, de 1923 à aujourd'hui"

© SNPN - AHPNE

Quels ont été les facteurs de réussites et les facteurs de régression dans la protection du vivant ? Conviant historiens, écologues, chercheurs en sciences humaines, sociales et juridiques, le colloque abordera l’histoire de la protection et de l’internationalisation de la nature, les origines des courants qui s’y rattachent, autant que les ressorts de l’érosion actuelle de la biodiversité…

Parler de « protection de la nature » nous amène à considérer de nombreux courants, pratiques et récits, qui varient aussi selon les époques et les pays. Autant d’axes et de corpus qui seront explorés à travers ce colloque.

Parcourir le programme du colloque qui se tiendra les 27-28-29 septembre à l'auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution du Muséum national d'Histoire naturelle.

Les événements sont ouverts à tous les publics, sur inscription via le site internet du colloque.

Les sessions, hors table-ronde du soir à l’Académie du Climat et à la Fondation Sommer, seront toutes accessibles en distanciel. Elles seront par la suite disponibles sur la chaîne YouTube de la SNPN.

Contre l’amnésie environnementale, témoignez des changements de votre environnement : grâce au programme de sciences participatives Histoires de nature, vous pouvez déposer vos documents et récits personnels sur une plateforme numérique collaborative.