Recherche et expertise
Alerte presse

2020, une année exceptionnelle pour la découverte de nouvelles espèces et l’exploration de la biodiversité

30 mars 2021

L'Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité (Muséum national d'Histoire naturelle - CNRS - Sorbonne Université, EPHE, Université des Antilles) publie chaque année l'inventaire complet de ses nouvelles descriptions du vivant afin de réaliser une véritable bibliothèque de la biodiversité. En 2020, les chercheurs ont décrit 601 taxons1, soit plus du double par rapport à l'année précédente. Ces découvertes témoignent de l'importance d'explorer la biodiversité actuelle et passée. Aujourd'hui, moins d'un quart des 10 millions d'espèces sur Terre est connu.

L'ISYEB regroupe plus 120 chercheurs qui étudient la biodiversité et son évolution, gèrent une grande partie des collections naturalistes du Muséum national d'Histoire naturelle et forment les futurs spécialistes de la biodiversité dans le monde. L'institut a notamment pour missions l'exploration des écosystèmes et de leur biodiversité sur le terrain, ainsi que la description de nouvelles formes vivantes et fossiles répertoriées.

Après la description de 269 nouveaux taxons en 2019 (dont 198 espèces nouvelles) l'ISYEB affiche pour 2020 la description de 601 nouveaux taxons actuels et fossiles (dont 486 espèces nouvelles), parmi lesquels un nouvel ordre2 d'algues, ainsi que six familles3 nouvelles d'insectes et d'algues.

Certains groupes décrits en 2020 sont numériquement importants, avec 342 nouveaux taxons d'arthropodes terrestres (insectes et arachnides), 113 de mollusques, 52 de crustacés et 51 de plantes. Par ailleurs, d'autres groupes mieux connus surprennent encore avec, par exemple, la description de cinq nouveaux taxons de vertébrés, dont Giraffa camelopardalis senegalensis, sous-espèce de girafe décrite alors qu'elle est déjà éteinte. Autres découvertes importantes : deux nouvelles espèces de grenouilles d'Inde et de Madagascar, ainsi que deux nouvelles espèces de vairons en France.

Enfin, quatre espèces de gastéropodes sont nommées en l'honneur de célèbres guitaristes tels Clavus brianmayi ou C. davidgilmouri, et une nouvelle espèce de grillons sourds et muets (Pseudolebinthus lunipterus) questionne l'évolution de la communication par ses caractéristiques étonnantes.

Face à une moyenne de 16 000 espèces décrites dans le monde chaque année, l'ISYEB participe à 3 % de l'effort taxonomique mondial. Avec ces résultats, auxquels s'ajoutent ceux d'autres unités, le Muséum national d'Histoire naturelle confirme donc sa position d'excellence dans l'exploration et description de la biodiversité.

 

Consulter le bilan 2020 de l'ISYEB

 

1 Taxon : groupe d'organismes vivants
2 Ordre : quatrième niveau de classification du vivant (exemple : tous les hiboux appartiennent à l'ordre des Strigiformes)
3 Famille : cinquième niveau de classification du vivant (exemple : le chat et le tigre sont des félins)

Contacts presse

Muséum national d'Histoire naturelle

Samya Ramdane : 01 40 79 54 40
Blandine Priour : 01 40 79 53 87

presse [@] mnhn.fr

Notes de bas de page