Les fleurs entre passion et indifférence (1/3)

Wed, 16/08/2017 - 12:17

469 vues

Cycle : Du côté des jardins

Cette conférence, richement illustrée, fait découvrir l’histoire sociale et culturelle des fleurs et de conduit à nous interroger : l’homme préhistorique aimait-il les fleurs ? les pauvres et les riches s’intéressent-ils aux mêmes fleurs ? les mauvaises herbes sont-elles des fleurs comme les autres ? y aura-t-il encore des fleurs demain ?
Les fleurs sont omniprésentes dans notre vie quotidienne et elles nous accompagnent dans tous les moments importants : mariages, décès, fêtes, etc. Elles sont devenues si banales que nous avons oublié qu’elles avaient une histoire. Dater l’origine de notre passion pour les fleurs nous conduit à réexaminer les peintures rupestres et les restes archéologiques des sociétés antiques. La prospérité économique de l’Europe durant la Renaissance explique l’essor des jardins ornementaux et la folle passion pour certaines fleurs comme la tulipe. Longtemps symbole de luxe, l’émergence d’une horticulture industrielle contribue lentement à démocratiser le jardin de fleurs durant le XIXe siècle.
Aujourd’hui, il faut cependant s’interroger sur l’avenir des fleurs, menacées à la fois par les espèces envahissantes, le réchauffement climatique et l’indifférence à la diversité du vivant. Cette conférence, richement illustrée, permet de découvrir des aspects inattendus de l’histoire sociale et culturelle des fleurs.

Par Valérie Chansigaud, historienne des sciences et de l’environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE