Compsognathus longipes, petit dinosaure carnivore de Canjuers, France (Jurassique supérieur) © MNHN -  Philippe Loubry

Compsognathus

n° MNHN-F-CNJ79

Compsognathus est un petit dinosaure carnivore qui vivait en Europe, à la fin du Jurassique, il y a environ 150 millions d'années. Le spécimen de Canjuers (Var), découvert au début des années 1970, est le dinosaure le plus complet connu en France.


Taxonomy

Nom scientifique Compsognathus longipes
Règne Animal
Classe Dinosaures
Ordre Théropodes
Période géologique Jurassique supérieur
Pays France
Département Var
Localité Canjuers
Date de récolte Début des années 1970

Compsognathus dont le nom signifie « mâchoire élégante » était un petit dinosaure bipède rapide et agile, aux longs membres postérieurs. Du bout de son museau à l’extrémité de sa longue queue, il mesurait jusqu’à 1,4 mètre mais ne pesait pas plus de 3,5 kg. Ses membres antérieurs possédaient trois doigts portant de longues griffes. Ses dents recourbées et dentelées étaient parfaitement adaptées pour saisir les proies : des petits vertébrés de petites tailles et des insectes.

La remarquable fossilisation de ce Compsognathus retrouvé à Canjuers (Var) permet de distinguer, au niveau des côtes, les restes de petits lézards ingurgités lors d’un dernier repas ! Des empreintes de peau sont également visibles au niveau de la treizième vertèbre de la queue.

La cambrure du cou et de la queue que l’on observe sur ce spécimen apparaît, après la mort de l’animal et au cours de sa décomposition, du fait de la perte de l’élasticité d’un ligament reliant toutes les vertèbres.

Les compsognathidés sont représentés dans les sédiments du Jurassique supérieur et du Crétacé inférieur d’Europe, de Chine, de Mongolie et d’Amérique du Sud.

Actuellement, Compsognathus longipes n'est connu que par deux spécimens :

  • l'holotype découvert dans les célèbres calcaires de Solnhofen en Bavière dès 1859 qui ont aussi livrés les restes d'Archaeopteryx, le plus vieil oiseau connu,
  • et le spécimen de Canjuers qui est deux fois plus grand que celui allemand.

La différence de taille de ces deux individus tient à leur âge : le premier est un jeune adulte alors que le second est un juvénile. Même si aucune plume n’a été conservée sur les spécimens européens, les paléontologues pensent que Compsognathus, à l'instar de ses cousins chinois qui vivaient à la même époque, possédait une sorte de duvet.