Oiseau

Pélican frisé

Pelecanus crispus

Le pélican frisé, Pelecanus crispus, est le plus grand des pélicans qui, avec ses trois mètres d’envergure, est un excellent voilier. Ses effectifs sont en déclin, à cause notamment de la pollution et de la disparition des zones humides.

Un pélican frisé déploie ses ailes au bord de l'eau.

Pélican frisé

© MNHN - F.-G. Grandin

Mode de vie

Le pélican frisé est grégaire : il vit, se déplace, pêche et niche en colonie, sans qu’il existe une hiérarchie.

Il passe l’hiver en Inde ou en Égypte. En mars, au retour de migration, le mâle apporte divers matériaux à la femelle pour la construction du nid. Tous les deux vont se relayer pour couver les œufs. Les petits sont nus à l’éclosion. Les deux premières semaines, ils sont nourris par régurgitation d’une bouillie de poisson. Plus tard, ils vont eux-mêmes la piocher dans la gorge d’un des parents. Dès qu’ils commencent à sortir du nid, ils se regroupent en crèche.

La technique de pêche des pélicans est étonnante : rassemblés en eau peu profonde, plusieurs dizaines de pélicans vont encercler un ban de poissons et le rabattre vers le rivage. Tous les becs s’ouvrent en même temps et les proies sont attrapées dans la poche gulaire ! Les quelques 12 litres d’eau sont ensuite expulsés et le poisson avalé la tête la première ! Seul le pélican brun, qui vit le long des côtes américaines, capture ses proies en plongeant en piqué.

Notes de bas de page