Mammifère

Dhole

Cuon alpinus

Appelé également chiens sauvages d’Asie, les dholes, Cuon alpinus, vivent en meute très hiérarchisée et solidaire. Redoutables chasseurs, ils coopèrent pour chasser des proies bien plus grosses qu’eux.

Jeunes dholes et leur mère à l'affût dans un champ.

Jeunes dholes

© MNHN - F.-G. Grandin

Mode de vie

Très social, le dhole vit en meute parfois très importante (plus d’une vingtaine d’individus), avec à sa tête un couple dominant. Contrairement aux loups, plus d’une femelle pourra se reproduire si sa place dans la hiérarchie le permet ; elles élèveront leurs jeunes en commun. Tous les membres du groupe sont au petit soin pour les nouveau-nés : ils viennent les nourrir par régurgitation, les surveillent, les nettoient, jouent avec. Vers trois mois, les jeunes commencent à suivre les adultes dans leur chasse.

Les dholes chassent seuls les petites proies mais se regroupent, parfois jusqu’à 30, pour capturer un cerf ou un banteng : quand un des dholes en a repéré un, il passe à l’attaque et le poursuit, relayé par ses congénères, ou le dirige vers d’autres membres du groupe qui attendent en embuscade. Les meutes importantes peuvent même harceler un tigre afin de lui subtiliser sa proie ! Bons nageurs, ils peuvent acculer les proies dans l’eau.

Notes de bas de page