Même si certains mollusques sont terrestres tels que les escargots ou d’eau douce comme les mulettes, ils sont en fait majoritairement marins. On en connaît environ 70 000 espèces, mais le nombre total d’espèces pourrait atteindre le double.


Présentation
La collection de mollusques marins, terrestres et d’eau douce est une collection essentiellement scientifique, mais aussi historique et muséologique. Elle comprend environ 900 000 lots, représentant environ 5 millions de spécimens du monde entier. Ces spécimens sont conservés pour partie à sec (animaux séchés, coquilles) et pour partie en alcool, incluant plus de 100 000 spécimens spécifiquement fixés pour les analyses moléculaires. La typothèque renferme les types de 13 000 espèces nominales. La collection est également d’une importance exceptionnelle pour les faunes terrestres et d’eau douce menacées d’extinction, en particulier les Îles du Pacifique où de nombreuses espèces sont éteintes.

Historique
Les débuts de la collection remontent à Michel Adanson (coquillages du Sénégal, 1757) et à l’Expédition d’Egypte de Napoléon Ier. Elle s’est ensuite accrue grâce aux donations, legs et achats institutionnels, ainsi qu’à l’activité de scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle et d’autres voyageurs naturalistes, en particulier pendant la période de l’exploration coloniale. Cette diversité de sources persiste aujourd’hui. Cependant, les grandes expéditions ont joué et continuent de jouer un rôle prépondérant, notamment au travers des programmes Tropical Deep-Sea Benthos et La Planète Revisitée.

Activités
On estime que 50 % des espèces de mollusques dans le monde sont encore inconnues. La collection est à cet égard une exceptionnelle infrastructure de recherche, alimentant un réseau international d’utilisateurs alliant systématiciens professionnels et amateurs de haut niveau. Une centaine de visiteurs annuels représentant 1 500 journées-personnes, et 80-90 prêts représentant 10 000 lots, sont la source d’une centaine de publications scientifiques fondées sur les collections. Aujourd’hui, une nouvelle espèce de mollusques marins sur deux décrites dans le monde est issue de l’activité de cette collection – représentant un accroissement annuel de 250 à 300 holotypes.
Les campagnes océanographiques et les grandes expéditions engendrent un accroissement annuel moyen de 25 000 lots. La collection accueille aussi les échantillons collectés par les équipes de l’IRD, du CNRS et de l’Ifremer dans le cadre de leurs propres programmes. Une part conséquente de la collection est utilisée spécifiquement pour les analyses ADN : plus de 20 000 spécimens ont été séquencés, à partir desquels 40 000 séquences ont été produites.
Une partie de la collection (types, matériel publié) est directement consultable en ligne. Le référentiel taxinomique WoRMS pointe également sur les types du Muséum national d’Histoire naturelle. Les données moléculaires liées aux collections sont en ligne sur les bases de données BOLD (Barcode of Life Database) et GenBank. Les coordonnées des stations des campagnes sont accessibles sur http://collections.mnhn.fr/RPSL.

Contacts
Philippe Bouchet, chargé de conservation des collections de mollusques marins, terrestres et d'eau douce
philippe.bouchet@mnhn.fr
Tel. 01 40 79 31 03

Philippe Maestrati, assistant de conservation
philippe.maestrati@mnhn.fr
Tel. 01 40 79 57 53

Virginie Héros, chargée de conservation des collections de Types
virginie.heros@mnhn.fr
Tel. 01 40 79 31 04

Nicolas Puillandre, chargé de conservation des collections d’ADN
nicolas.puillandre@mnhn.fr
Tel. 01 40 79 31 73

Barbara Buge, assistante de conservation des collections d’ADN
barbara.buge@mnhn.fr
Tel. 01 40 79 38 19

Expédition Papouasie-Nouvelle-Guinée - Microgastéropode marin de la famille des Cystiscidae © MNHN/PNI/IRD - Laurent Charles

Expédition Papouasie-Nouvelle-Guinée - Microgastéropode marin de la famille des Cystiscidae © MNHN/PNI/IRD - Laurent Charles, par Laurent Charles

Collections de "nouvelle génération"
Aux coquilles conservées à sec s´ajoutent des photos des animaux vivants et des tissus pour le séquençage. Ci-dessus, un microgastéropode cystiscidé du lagon de Madang échantillonné pendant l´expédition La Planète Revisitée en Papouasie Nouvelle-Guinée.